Classement IDH 2011: la France manque d’éducation

Les Nations Unies classent la France au 20ième rang en termes d’indice du développement humain (niveau de vie, éducation, espérance de vie).

Alors qu’ils sont moins riches que la France, cinq pays affichent un meilleur IDH.

Il s’agit de la Nouvelle Zélande, de l’Islande, de la Corée du Sud, de l’Irlande et d’Israël.

Ces pays ne nous distancent par forcément en termes d’espérance de vie (on vit près d’une année de moins en Nouvelle Zélande, en Irlande et en Corée), en revanche, hormis l’Islande, tous se caractérisent par une durée moyenne de scolarisation plus élevée.

Le rapport nous apprend également que le taux de scolarisation dans l’enseignement supérieur est très modeste en France: 55,3% contre 72% dans les pays à IDH très élevé.

Dans l’enseignement primaire, le nombre moyen d’élèves par enseignant est relativement important au pays de Jules Ferry: 18,7 contre 13 en Allemagne et 9,3 en Suède.

DG

Le bonheur est une idée neuve en Chine

Happy House (Siouxie and the Banshees, 1981)

La Chine serait-elle en train d’ abandonner le culte du PIB?

Voici que le XIIIième plan quiquennal chinois se donne comme objectif non plus la croissance maximum mais le bien-être de la population .

Désormais, il faudra penser à mieux répartir le revenu, améliorer la qualité des services publics et porter une plus grande attention à l’environnement.

Le site Eco Infos Monde nous donne quelques détails sur ce grand bon en avant:

Le ministre des finances, Xie Xuren, a  affirmé, qu’en 2011, les deux-tiers du budget du pays seront utilisés pour l’amélioration des conditions de vie du peuple.
Le plan quinquennal ne fixe plus, de son côté, d’objectifs précis de hausse annuelle du PIB (les fameux 8%) mais indique une volonté d’atteindre globalement, sur les cinq ans à venir, une hausse aux alentours de 7% par an.
Et Newsweek d’expliquer que, «récemment, le gouvernement chinois a recommencé à réfléchir à l’objectif final du développement économique et la notion de l’indice du BNB (Bonheur national Brut) est abordée de plus en plus fréquemment dans les rapports de travail (…). L’indice du BNB est devenu une orientation politique, la priorité étant de la transformer en action mobilisant la force de toute la société (…)
En parcourant le dernier rapport du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement), on s’aperçoit que le succès de Chine en matière de développement humain est biaisé puisque l’éducation et la santé peinent à suivre à l’envol du PIB:
Les « 10 pays les plus performants » mis en évidence dans le Rapport 2010 – ceux qui, parmi les 135, ont le plus progressé en termes d’IDH au cours des 40 dernières années – avaient à leur tête l’Oman qui, au fil des décennies, a investi ses revenus de l’énergie dans l’éducation et la santé publique  Les neuf autres « pays les plus performants » sont la Chine, le Népal, l’Indonésie, l’Arabie saoudite, le Laos, la Tunisie, la Corée du Sud, l’Algérie et le Maroc.Fait étonnant, la Chine était le seul pays à faire partie de la liste des « 10 plus performants » en raison uniquement de sa performance dans la dimension monétaire. (PNUD)
DG

Heureux comme un retraité en France?

L’étude de Matthieu Lefebvre lève le voile sur la comparaison et l’évolution des conditions de vie des personnes âgées en Europe. Elle permet de mieux comprendre le prix que l’on attache à chaque année de retraite en France.

Dans la tradition du célèbre indicateur de développement humain (IDH), l’auteur  a concocté un indicateur multidimensionnel de bien-être dans lequel il réunit  le taux de pauvreté, le revenu relatif (par rapport aux actifs), les inégalités de revenu et de patrimoine, l’espérance de vie à 65 ans, l’espérance de vie en bonne santé au même âge et le revenu moyen.

Trois résultats attirent l’attention:

  • La France se classe parmi les pays les plus avantagés (avec le Luxembourg ou la Suède) mais ce bon résultat masque  une totale déconnexion  entre l’espérance de vie totale à 65 ans et l’espérance de vie en bonne santé: nous sommes n°1 en termes de longévité mais seulement 11ième en termes d’années de vie sans incapacités (sur 15 pays européens). La longévité a un prix, payé principalement par les femmes. En revanche, les inégalités monétaires sont plus faibles qu’ailleurs et le taux de remplacement des revenus est relativement favorable.
  • L’Allemagne est l’un des rares pays où le bien-être des plus de 65 ans a reculé entre 1996 et 2006, principalement en raison d’une « dégradation soudaine du nombre d’années de vie en bonne santé« . On aurait aimé en connaître les raisons.
  • Débarrassons nous d’un mythe: malgré la mondialisation, le bien-être des personnes âgées progresse depuis dix ans, et ce d’autant plus qu’elles vivent dans des pays où il était relativement bas (Irlande, Portugal, Grande Bretagne…). Dit autrement, le modèle social européen permet encore une convergence des conditions de vie des plus anciens vers le haut.

Ces données éclairent la tendance des Français à préserver leur modèle social mais aussi leur réticence à repousser l’âge d’entrée en retraite. En effet,  s’il est vrai qu’ils vivent plus longtemps qu’ailleurs, ils ne sont forcément en meilleur état.

DG

Matthieu Lefebvre, Mesurer et comparer le bien-être des personnes âgées dans l’Union européenne, Revue Française d’Economie, volume 25, juillet 2010.