Trump réforme l’ALENA: sous le social, le mercantilisme

trump

 

Une réforme significative de l’Accord nord-américain de libre-échange est en cours, sous la pression du Président américain Donald Trump. L’accord bilatéral conclu entre les Etats-Unis et le Mexique représente une victoire politique indéniable pour Trump, puisqu’il lui permet de donner une coloration sociale à une stratégie mercantiliste qui consiste à sanctionner les pays d’Asie, et européens, qui alimentent le marché automobile nord-américain via le Mexique. Les syndicats américains, bien que prudents quant aux modalités d’application du texte, y sont relativement favorables et, même si le raisonnement est un peu simpliste, la perte de 300 000 emplois automobiles en vingt-ans aux Etats-Unis est d’autant plus mal ressentie que dans le même temps, le Mexique a gagné 300.000 emplois dans le même secteur d’activité.

L’accord prévoit une augmentation de 13 points du seuil de contenu local ( porté à 75%) en dessous duquel un produit du secteur automobile est considéré comme extérieur à la zone de libre-échange Mexique-Etats-Unis, et donc taxé. De plus (et la première mesure vient sanctionner ceux qui tenteraient d’échapper à la seconde en délocalisant leur production hors ALENA), l’accord oblige le Mexique à respecter une « clause salariale » inédite: tout produit automobile exporté vers les Etats-Unis devra incorporer au moins 40% de composants fabriqués avec de la main d’oeuvre payée au moins 16 dollars de l’heure, ce qui évince les producteurs asiatiques et contraindrait, théoriquement,  les entreprises européennes ou américaines installées au Mexique de s’approvisionner aux Etats-Unis.

Pour parvenir à l’objectif fixé, il faudrait soit que la moitié de la production des maquiladoras s’installe aux Etats-Unis (peu probable, car cela pèserait sur la compétitivité des exportations américaines), soit évincer près de la moitié des composants asiatiques. En effet, comme 28,3% de la valeur d’une automobile importée depuis le Mexique sont constitués de composants fabriqués dans des pays à hauts salaires (Etats-Unis 18%, Canada 2%, Europe 8,3%), satisfaire le seuil de 40% exige de récupérer 12 points dont on peut parier qu’ils reposeront sur les firmes asiatiques, qui fournissent 29% du contenu des automobiles importées depuis le Mexique, contre 13% en 1995.

Si l’on applique cet accord,  le consommateur d’automobiles américaines sera le grand perdant et, plus souterrainement, fixer des seuils de contenu local plus restrictifs, avec un marché captif de 40% pour les pays à hauts salaires, est une source de collusion potentielle entre firmes, ce qui permettrait le partage d’une rente extra entre tous les pays.

Pour ne pas trop choquer l’opinion publique, Trump met en avant le caractère social de l’accord (clause salariale). Or, il y a fort à craindre que l’accord ne soit pas contraignant pour le Mexique, qui n’a pas du tout pris l’engagement  de multiplier par 5 le salaire moyen de ses ouvriers… mais devra soit acheter plus de composants américains et donc régresser dans la hiérarchie de la chaîne de valeur (vive l’impérialisme…), soit accueillir moins de concurrents non américains.

On le voit, Trump  ne cherche pas du tout à en finir avec l’extraversion de l’industrie automobile américaine mais à s’accaparer encore plus les zones de bas salaires mexicaines, tout en ménageant habilement les syndicats.

Un commentaire sur « Trump réforme l’ALENA: sous le social, le mercantilisme »

  1. « Si l’on applique cet accord, le consommateur d’automobiles américaines sera le grand perdant et, plus souterrainement, fixer des seuils de contenu local plus restrictifs, avec un marché captif de 40% pour les pays à hauts salaires, est une source de collusion potentielle entre firmes, ce qui permettrait le partage d’une rente extra entre tous les pays. »
    Si vous pouviez développer la notion de collusion par des exemples-types, ce serait sympa. Merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s