L’intégration financière européenne se rétablit doucement

IMG_3888.PNG

La crise financière, aggravée par la récession puis les crises des dettes publiques ont sérieusement malmené le marché unique des capitaux monétaires, obligataires, boursiers, ainsi que celui du crédit.

Par exemple, les conditions d’accès au crédit restent difficiles pour des PME espagnoles ou italiennes, relativement à leurs homologues allemandes ou françaises.

Pour évaluer l’étendue des dégâts, la BCE a concocté un indicateur d’intégration financière, le SYNFINT, qui nous renseigne tant sur les volumes financiers échangés que sur l’homogénéité des prix.

A l’évidence, le marché unique des capitaux est convalescent.

Pour de plus amples précisions, on se reportera à un rapport de la BCE d’avril 2012, résumé ici.

Une réflexion au sujet de « L’intégration financière européenne se rétablit doucement »

  1. Merci pour ces infos.
    Je ne les ai pas comprises, n’étant pas économiste: je ne sais pas de quoi il s’agit, au juste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s