Les approximations de Nicolas Baverez sur les exportations françaises et allemandes

Quelle n’a pas été ma surprise de lire, dans Le Point, sous la plume de Nicolas Baverez, que depuis l’élection de François Hollande « les exportations baissent de 2% quand elles ont augmenté de 8% en Allemagne et en Espagne« .

Oh, mais ça fait très peur tout ça.

On aimerait bien consulter la source statistique sur laquelle s’appuie notre historien, mais ce dernier n’en fournit point.

Or, l’Insee, dans sa dernière Note de conjoncture, n’annonce-t-elle pas un rebond de l’ensemble des exportations françaises?

En réalité, Nicolas Baverez est allé chercher son chiffre dans les statistiques du ministère de l’économie, qui nous informent que les exportations françaises de biens (et uniquement de biens) ont diminué de 1,9% entre le second semestre 2012 et le premier semestre 2013.

statsfrance2

Vous voyez l’astuce?

Pour juger du bilan commercial de la première année de la présidence Hollande, si tant est que cela ait un sens, il vaudrait mieux tenir compte de toutes nos exportations et, surtout,  démarrer le compteur au 30 juin 2012, soit peu après l’élection présidentielle.

Au passage, en procédant ainsi,  on comparera ce qui est comparable, soit les premiers semestres de chaque année, ce qui est traditionnel  en économie.

Eurostat produit une telle statistique, pour les seules exportations de biens.

eurostat

Résultats:

-France: -1%

-Allemagne: 0%

-Espagne: 6%

On est loin de la catastrophe annoncée en France et du « miracle » allemand. Quant à la performance espagnole, il n’est pas certain qu’elle compense l’effondrement de la demande interne, mais c’est un autre débat.

Mais alors, où Baverez a-t-il trouvé que les exportations allemandes ont augmenté de 8%?

A-t-il en tête les seules exportations industrielles? Destatis (l’Insee allemande)  n’indique qu’une augmentation de 0,1% entre  2012 S2 et le 2013 S1 (cf ci-dessous).

statsallemande2

Quant aux chiffres du PIB, ils montrent que les exportations de biens et services, entre le deuxième trimestre 2012 et le deuxième trimestre 2013, n’ont progressé que de… 0,8%.

statsallemande

Dans le même temps, les exportations françaises reculaient de 1,47%.

statsfrance

Comme la plupart des articles de Nicolas Baverez sont truffés d’erreurs et d’approximations qui lui permettent de surfer sur les lieux communs et la morbidité ambiante, ce modeste billet inaugure une rubrique toute neuve intitulée les bêtises à Nicolas.

2 réflexions au sujet de « Les approximations de Nicolas Baverez sur les exportations françaises et allemandes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s