Les exportations mondiales restent très concentrées

concentration

La démocratisation des échanges commerciaux est très imparfaite.

C’est ce qu’indique le rapport 2013 de l’OMC, qui note que les exportations mondiales restent le terrain de jeu privilégié d’une minorité de pays.

Le message du  graphique ci-dessus est clair: 90% des pays effectuent 30% des exportations mondiales de marchandises, ce qui revient à dire que 10% des pays concentrent 70%  des mêmes flux (courbe  bleue).

Qui plus est, on observe que la moitié des pays sont des acteurs marginaux du commerce international.

Dans un monde égalitaire, les pays se rangeraient sagement le long de la diagonale, de sorte que 10% des pays effectueraient 10% des échanges, puis 20% effectueraient 20% etc…

Nous en sommes loin  puisque la courbe est beaucoup plus proche du coin droit, en bas du quadrant,  que de la diagonale.

Statistiquement, le coefficient de Gini de concentration des exportations est égal 0,82…contre 0,83 en 1980.

Toutefois, le tableau change partiellement si l’on raisonne en termes de population mondiale et non plus de nations (cf courbes situées au dessus de la diagonale):

  • En 1980, 60% de la population mondiale effectuaient 99% des exportations. Les 40% restant étaient exclus.
  • En 2011, 60% de la population mondiale concentraient 80% des exportations,  20% des échanges étant effectués par les 40% restant.

S’il apparaît que la mondialisation ne coïncide pas avec une déconcentration des échanges, au sens où il existe toujours un peloton de pays surreprésentés dans la répartition des flux commerciaux, le fait que de grands pays  comme la Chine ou l’Inde exportent beaucoup plus donne de la respiration au commerce international, qui, bien qu’inégalitaire, a retrouvé sa vocation universelle.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Les exportations mondiales restent très concentrées »

  1. Oui, contrairement à la réflexion de certains, l’économie et les choix qui sont faits, ont des incidences sur la vie des gens.
    Cette réflexion vaut aussi pour la Politique.

  2. Au fait, et bien que vous ayez troquer le minois des ouvrières contre des serres agricoles, méfiez-vous des photos reprises, pas toujours libres de droits …
    Désolée, j’ai avalé un code de la propriété intellectuelle au gouter !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s