+16,8%

pat2

Entre 1999 et 2009, la valeur des terrains bâtis que possèdent  les sociétés non financières a augmenté au rythme annuel moyen de 16,8%, soit quatre fois plus rapidement que les machines et équipements. Une étude de la  DGTPE (2008) montre que ceci explique les deux tiers de l’affaissement de la rentabilité économique (profit/actifs non financiers fixes) des entreprises manufacturières depuis la fin des années 90. Le reste tient à la diminution du taux de marge, et donc à l’accroissement des coûts unitaires salariaux.  Corrigée de la valorisation des terrains et constructions, la rentabilité manufacturière  s’établissait, avant la crise, à un niveau très proche de celle des entreprises allemandes, aux alentours de 8% avant impôt.

4 réflexions au sujet de « +16,8% »

  1. Doit -on en conclure un « effet monopoly » qui détournerait les agents de la production au profit de la rente immobiliere, bien plus rentable ?

  2. Quand le tableau parle de « terrains bâtis », est-il possible d’inclure les logements vacants qui défraient régulièrement la Une avec des demandes de réquisitions ou des occupations sans droit ni titre ?
    Quant à la notion de rente, quelle soit immobilière ou financière, il semble que cela soit un travers déjà observé en France, avant la 1ère ou la 2de guerre mondiale, puis dans les années 70 (avec la chute des empires Boussac, Wendel et autres).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s