51% des immigrés sont des femmes

femmes

Les démographes de l’INED (Population et Société, juillet 2013) nous apprennent qu’en 2008 les femmes sont devenues majoritaires  au sein de la population immigrée installée en France.

Même si, sur un siècle, la proportion de femmes n’est jamais descendue en deçà de 40%, il s’agit d’un tournant historique.

femmes1

En effet, la féminisation de la population migrante ne s’explique plus seulement par le regroupement familial.

De plus en plus,  les femmes qui arrivent en France sont  des célibataires ou des « pionnières », qui quittent leur pays en y laissant leur conjoint.

La féminisation « autonome » de la population migrante est encouragée par les opportunités de travail dans le secteur tertiaire ainsi que par la montée du niveau d’éducation dans les pays d’origine: au milieu des années soixante-dix, un étudiant sur quatre était une femme, contre 50% en 2008.

Cette évolution positive ne doit pas masquer pas les contraintes économiques spécifiques qui pèsent sur certaines  migrantes:

Du fait de revenus souvent moindres, les migrantes envoient des sommes inférieures à celles des hommes. En revanche, ces transferts représentent une proportion plus importante des revenus. Ainsi, selon la Fédération Internationale des Droits de l’Homme, les migrantes bangladaises travaillant au Moyen-Orient rapatrient en moyenne près des trois quarts de leur salaire. Dans son enquête sur les nounous ivoiriennes à Paris, Caroline Ibos souligne également que ces dernières « expliquent cette nouvelle préférence pour faire migrer les femmes par le fait que celles-ci restitueraient à la famille une part bien plus importante de leur salaire que les hommes » .(OCEAE)

3 réflexions au sujet de « 51% des immigrés sont des femmes »

  1. Elles « coutent moins cher » à exploiter, « rapportent »plus à leur famille … outre l’impression qu’elles sont plus exploitées par tous, j’ai quand même l’impression que c’est aussi le signe que les conditions de vie « là-bas » s’aggravent …
    Qu’en pensez-vous ?

  2. Globalement, le monde s’enrichit, s’éduque, les perspectives de mobilité sociale sont plus grandes et poussent à tenter sa chance ailleurs. La féminisation des migrations en témoigne,et dans le même temps, cette « démocratisation » des flux migratoires est inégalitaire. Quant à savoir si la mondialisation améliore ou aggrave le sort des femmes migrantes, c’est une question à trancher pour tous les pays.

  3. C’est certainement une bonne chose que le monde s’éduque et permettent de plus en plus aux femmes d’émigrer dans nos pays. Cependant, c’est en effet assez désolant de voir que cette mondialisation n’améliore pas vraiment le sort de ces femmes…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s