La triple peine des retraités du Sud

activité

Certains considèrent comme une aberration le fait d’utiliser à autre chose qu’au travail les années gagnées sur la mort.

Or, l’aberration réside ailleurs.

En effet, dans le vaste monde, quand une population travaille plus longtemps, c’est qu’elle est plutôt pauvre et que son espérance de vie est faible.

Telle est la triple peine des personnes âgées du Sud:

C’est dans les pays en développement que le taux d’activité de la population âgée est le plus élevé, essentiellement parce que les personnes âgées continuent à travailler pour gagner de quoi vivre. Dans ces pays, beaucoup de personnes âgées travaillent dans l’économie informelle en raison de l’absence ou de la modicité des prestations de vieillesse. L’Afrique est la région où le taux d’activité des personnes âgées est le plus important. OIT (2013), La protection sociale face à la nouvelle donne démographique.

 Il est vrai qu’à l’autre bout de la hiérarchie des revenus, les retraités français, belges  ou luxembourgeois  cumulent tous les avantages, à savoir ceux du pouvoir d’achat, de l’espérance de vie et de la retraite précoce.

En France, seulement 2,5% des hommes et 1,1% des femmes  sont actifs après 65 ans.

Mais à  force de grignoter les pensions de retraite,  le processus pourrait s’inverser. Plus pauvres et plus présents sur le marché de l’emploi, nos retraités ne risquent-ils pas de vivre un peu moins longtemps et en moins bonne santé?

7 réflexions au sujet de « La triple peine des retraités du Sud »

  1. C’est toujours un plaisir pour moi de vous lire.
    c’est vrai que la guerre, la maladie, la pauvreté et la vieillesse sont des scandales qu’on ne saurait jamais assez dénoncer.
    Heureusement, nous autres retraités sommes à l’abri en France pour le moment. nous avons réussi à avoir un niveau de pension supérieur aux salaires. Pour combien de temps ?
    j’ai réussi à acheter un modeste appartement avec vue sur la mer sur la costa del sol et un riadh à marrakech. Je loue 2 studios à des étudiants à dijon. Des petites choses modestes.
    Pour les vacances, j’ai réduit. je ne pars plus que 3 fois par an.
    Tous mes livrets d’épargne sont pleins, je ne sais plus ou mettre l’argent de coté..

    merci de rappeler que la vie est trop dure pour nous.

  2. Tiens, suite au commentaire précédent, existe-t-il des statistiques (ou autre chose) évoquant l’écart entre les plus et les moins bien (re)traités en France, comme cela se pratique avec les revenus ou les salaires ?
    Merci d’avance.

  3. Bonjour,

    Je ne suis pas sur qu’on puisse se fier a une coupe transverse entre pays pour tirer votre conclusion. La question de la causalité se pose, mais il me semble clair que plus les pays sont pauvres (parce qu’ils sont moins productifs) plus les personnes doivent travailler longtemps, et non l’inverse.

    Un telle etude entre niveaux de revenus en France serait peut etre plus significatives (quoique se poserait encore la question de la causalité, que vous prenez pour acquise ici).

    @Economiammiam

  4. Bonjour,
    Je cherche en quoi nous sommes en contradiction, mais je ne trouve pas. Ce que je voulais faire remarquer, c’est que, dans le monde, on travaille longtemps parce que le manque de revenu (donc de productivité) vous y pousse, et que ce fait est associé à une brièveté de la vie.

  5. Ce que vous dites dans votre reponse est, je pense, la seule chose qu’on puisse tirer de ce graphique.

    Par contre, dans le post, qd vous dites: « Plus pauvres et plus présents sur le marché de l’emploi, nos retraités ne risquent-ils pas de vivre un peu moins longtemps et en moins bonne santé? », vous semblez conclure cela de l’etude.

    Or ca ne me semble pas etre le cas:
    Situation 1: Si on est pauvre parce que peu productifs, on n’a pas le choix, il faut travailler plus longtemps (cf Malawi)
    Situation 2: On est productif, donc on a besoin de travailler moins. Si en fait on s’apercoit qu’on ne produit pas assez de richesse pr subvenir a ses besoins, et qu’il faut travailler plus, je ne vois pas en quoi cela implique de « vivre moins longtemps et en moins bonne santé »…

    Ou alors vous exprimez une hypothese (si on travaille plus longtemps en France, on a des chances d’etre plus malade et de mourir plus jeune), mais cela n’est pas montré ds le graphique (dites moi si je me trompe).

    Merci!
    @Economiammiam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s