La faim, les Roms et Nadine Morano

On est en droit de s’interroger sur les raisons qui poussent une partie des Français à s’essuyer les pieds sur les Roms.

Hier après-midi, sur BFMTV, une des figures de l’UMP, Nadine Morano, est allée jusqu’à prétendre  que les « Roms envahissent nos villes ».

Comment expliquer cette hostilité?

roms

Il est aisé pour les bateleurs de foire d’agiter le spectre de l’invasion, dont quelques dizaines de milliers de Roms formeraient l’avant-garde, car ces derniers fuient un danger qui ne nous taraude plus: la faim.

Une enquête  de la Banque Mondiale  nous permet de comprendre que les Roms  installés en France ont de bonnes raisons d’y rester.  En effet, ces populations arrivent de pays où la faim n’est pas un vain mot: en Bulgarie et en Roumanie, plus de 40% des Roms déclarent qu’un de leur proche se couche avec le ventre vide. Pour les Roms, s’installer en France divise de 3 à 6 fois le risque d’être exposé à la faim.

Dans le même temps, les Roms de France demeurent surexposés aux privations, et  même s’ils se portent  mieux chez nous qu’en Bulgarie ou en Roumanie, leur intense pauvreté est beaucoup plus visible dans notre pays, où l’indigence a quasiment disparu.

roms2

Reprocher aux Roms d’être trop pauvres  ici et dans leurs pays d’origine, c’est donner à croire que nos sociétés n’auraient pour seul devoir que de les expulser avec humanité. Or, les Roms, on aurait tendance à l’oublier, sont à la fois nos égaux et nos concitoyens européens.

Rien ne justifie  les extravagantes discriminations qui verrouillent le marché du travail et contribuent à leur très faible taux d’emploi en France (15% contre 65% pour  le reste de la population).

L’égalité des conditions, c’est un peu cela la République, mais Madame Morano n’y perdrait-elle pas son fonds de commerce politique ?

3 réflexions au sujet de « La faim, les Roms et Nadine Morano »

  1. Merci pour vos billets qui m’intéressent, en me désolant et m’horripilant (de ne pouvoir pas assez agir) souvent !
    cordialement
    Humbert

    1. Bonjour,
      Merci à vous de bien vouloir nous lire. Dîtes vous que la science économiques est « la science lugubre », mais on essaiera de donner quelques lueurs d’espoir (quand même).
      Cordialement,
      Denis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s