Les émergents dépendent de moins en moins des marchés de l’OCDE

Natixis (24 avril 2013 n°330) redoute que les difficultés des pays de l’OCDE s’étendent aux pays émergents en raison de la forte dépendance commerciale de ces derniers vis-à-vis des pays industrialisés.

Le constat lapidaire de Natixis mérite d’être nuancé.

Il est vrai que les flux d’exportations entre les pays émergents et l’ensemble EU-UE-Japon sont déséquilibrés: les premiers exportent 16% de leur PIB vers la Triade, tandis que cette dernière n’exporte que 8% de son PIB vers les émergents.

Toutefois, depuis le milieu des années 90, la dépendance commerciale des pays émergents vis-à-vis de nos pays a diminué fortement.

emergent1

emergent2

Depuis 2008, la portion de PIB que les émergents consacrent à leurs exportations vers la Triade  a chuté de 7 points (de 23 à 16%), pour revenir au niveau de 1997.

A l’inverse, en 2013, les exportations vers les pays émergents pesaient deux fois plus dans le PIB de la Triade qu’en 1996 (de 4 à 8%).

Par conséquent, depuis 1996, la dépendance relative des émergents a été divisée par deux.

Cette course de nos pays vers les marchés émergents, tandis que ces derniers diversifient leurs débouchés extérieurs,  devrait conforter les émergents dans les futures négociations commerciales internationales…et tempérer nos élans protectionnistes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s