Misère des bas salaires, bas salaires de misère

salairefrance

Les bas salaires français  sont-ils enviables, du point de vue du reste du monde industrialisé?

La réponse est très mitigée.

Il est remarquable de constater à quel point le manque de croissance et  la précarité du travail ont laminé les bas salaires français, et combien l’herbe serait plus verte en Australie, en Belgique ou en Europe du nord.

Par exemple, à l’instar de l’Espagne, la France offre aux 10% de ses salariés les moins payés une rémunération brute moyenne inférieure de 21 points à celle  des 10% les plus modestes des salariés américains (Economic Policy Institute 2012).

Bien que les bas salaires français décrochent moins fortement du salaire médian (64% de ce dernier chez nous, contre 47% aux Etats-Unis), cela  ne suffit point à compenser l’écart global de revenu et de dynamisme économique, qui sépare nos deux économies.

3 réflexions au sujet de « Misère des bas salaires, bas salaires de misère »

  1. Ici, vous parlez des salaires mais il me semble que vous aviez évoquer une étude incluant les aides sociales pour comparer les revenus.
    Si j’ai bon souvenir, les aides permettaient d’amortir le choc mais vous signaliez que leur montant fondait comme neige au soleil.
    Pour les pays de type anglo-saxon, à quoi bon gagner plus (à poste équivalent) s’il faut consacrer 30 ou 40% de son salaire pour une faible protection sociale (maladie, chômage, retraite) ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s