L’impact de la crise sur le revenu des ménages européens

median1

Entre 2009 et 2010, le revenu disponible médian des ménages, par unité de consommation, a diminué dans la majorité des pays européens (Eurostat).

Ce fut surtout le cas en Grèce  (-12,3%), en Bulgarie (-6,6%), en Espagne (-5,8%) et en Islande (-9,7%).  Hors inflation, la France accuse une perte de 2%, à l’identique du Royaume-Uni.

median2

Eurostat montre que  la crise a creusé les inégalités entre ménages situés aux extrêmes de la hiérarchie sociale, puisque, très généralement, les 20% les moins aisés ont plus ressenti la crise que le cinquième le plus riche des ménages.

Par exemple, en France, le revenu médian des plus modestes a reculé de 1,7%, soit 4 fois plus que la perte subie par les plus aisés (-0,4%). Toutefois, ces deux catégories de ménages ont été moins  affectées que les autres, ce qui  signifie que les classes moyennes ont été les principales victimes de la récession.

median3

Une réflexion au sujet de « L’impact de la crise sur le revenu des ménages européens »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s