Les statistiques nouvelles du commerce international sont arrivées

La mondialisation existe, le Directeur général de l’OMC l’a rencontrée.

Le 16 janvier dernier, tablette tactile en main, Pascal Lamy faisait la promotion des nouvelles statistiques du commerce mondial exprimées en valeur ajoutée, qui prennent mieux en compte la nouvelle réalité de la mondialisation et révèlent  que 40% de l’électronique chinoise sont composés de biens et services étrangers.

Cette nouvelle manière d’appréhender les échanges internationaux n’est pas sans intérêt puisqu’elle montre que les exportations s’élaborent de moins en moins en vase clos. En effet, lorsque chaque pays incorpore des composants étrangers dans ses exportations,  chacun  exporte plus, que ce soit depuis son territoire ou celui de ses partenaires commerciaux.

Conséquences: on apprend que le premier partenaire commercial de la France n’est pas l’Allemagne, mais les Etats-Unis, dans la mesure où ce pays importe beaucoup de biens et services intermédiaires français via ses achats de produits européens qui les  incorporent.  Les calculs de l’OMC et de l’OCDE mettent également en évidence un excédent commercial de l’Union Européenne vis-à-vis des Etats-Unis, beaucoup plus important en valeur ajoutée qu’en valeur brute.

L’enjeu de ce genre d’étude n’est pas seulement statistique.

Pour l’OCDE et l’OMC, il s’agit de prouver l’absurdité du protectionnisme dans un monde où la production tend à s’élaborer au plan mondial. Certains économistes ne cèdent pas à la mystique de l’atelier mondial, tel Dany Rodrik, qui, dans un intéressant papier (ici en français)  persiste à opposer le capitalisme libéral (Etats-Unis/Europe) au capitalisme mercantiliste (Chine), et prédit un bel avenir au second.

Une réflexion au sujet de « Les statistiques nouvelles du commerce international sont arrivées »

  1. Mercredi 23 janvier 2013 : chiffres de la dette publique pour le troisième trimestre 2012.

    En zone euro, la dette publique de plusieurs Etats atteint des sommes inimaginables.

    En zone euro, la dette publique de plusieurs Etats est devenue hors de contrôle.

    Plus personne ne contrôle quoi que ce soit.

    Nous entrons dans une nouvelle époque : l’époque des défauts de paiement de plusieurs Etats européens.

    1- Médaille d’or : la Grèce. Dette publique de 301,193 milliards d’euros, soit 152,6 % du PIB. Tous les soi-disant « plans de sauvetage » de la Grèce ont échoué. Le premier défaut de paiement avait effacé 107 milliards d’euros de dettes. Mais la dette publique continue à augmenter, à augmenter encore, à augmenter toujours. La Grèce va de nouveau se déclarer en défaut de paiement.

    2- Médaille d’argent : l’Italie. Mario Monti laisse derrière lui une dette publique de 1995,143 milliards d’euros, soit 127,3 % du PIB. Mario Monti a fait la preuve de sa nullité. Mario Monti a fait la preuve de son incompétence.

    3- Médaille de bronze : le Portugal. Dette publique de 201,003 milliards d’euros, soit 120,3 % du PIB. Là encore, le soi-disant « plan de sauvetage » a échoué. La dette publique du Portugal continue à augmenter. Le gouvernement portugais a annoncé que le Portugal était incapable de rembourser comme prévu les 78 milliards d’euros du soi-disant « plan de sauvetage ».

    4- Dette publique de l’Irlande : 190,954 milliards d’euros, soit 117 % du PIB. Là encore, le soi-disant « plan de sauvetage » a échoué. La dette publique de l’Irlande continue à augmenter. Le gouvernement irlandais a annoncé que l’Irlande était incapable de rembourser comme prévu les 85 milliards d’euros du soi-disant « plan de sauvetage ».

    5- Dette publique de la Belgique : 380,923 milliards d’euros, soit 101,6 % du PIB.

    L’Irlande bénéficie depuis novembre 2010 d’un plan de sauvetage sur trois ans de l’Union européenne et du FMI. Le Portugal a quant à lui dû solliciter un plan de sauvetage sur trois ans en mai 2011.

    http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL6N0ARB6520130122?pageNumber=3&virtualBrandChannel=0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s