En attendant le tarif

1

 La France n’a jamais été aussi protectionniste que l’Allemagne ou les Etats-Unis. Toutefois, chez nous,  la tradition protectionniste est plus tenace et le discours plus enflammé qu’ailleurs. A la lecture de l’article de l’historien Thierry Nadau (L’opinion et le tarif général des douanes de 1881), qui décrit le contexte économique et social de la fin du XIXième siècle, si propice au protectionnisme, on est saisi par les similitudes avec notre époque: même défaitisme, même thématique du déclin national, identique réticence à envisager une réforme fiscale d’envergure, similaires difficultés de l’Etat à imaginer une véritable politique industrielle. Les mêmes causes produiront-elles les mêmes effets?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s