Relativisons la mondialisation

 On présente volontiers la mondialisation comme un terminus. Au quatrième top, ce sera la  fin des Etats, celle de l’Histoire et des Nations, celle des frontières et de la géographie. Et bien justement, les géographes ont des choses intéressantes à dire sur la mondialisation, ses limites, ses excès et son articulation complexe avec les territoires et les grands « pavages » à échelle continentale. La synthèse que propose Laurent Carroué est riche, claire et stimulante. Au cinquième top, précipitez-vous sur « Mondialisation et localisation des activités économiques: les nouveaux défis posés par l’entrée dans le XXIième siècle » (Territoires 2040, Datar).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s