La manifestation n’est plus ce qu’elle était

Les Harmonies Werckmeister (Bela Tarr)

Pour faire entendre leur opinion, les habitants des pays de l’OCDE préfèrent pétitionner (21,6%), prendre contact avec un responsable politique (13,3%) et boycotter un produit (15,20%), plutôt que de battre le pavé (6,21%)  ou de s’enrôler dans un parti (3,43%).

C’est ce qui ressort de l’enquête de l’OCDE sur les modes de mobilisation en 2008.

8,13% des Français déclaraient avoir participé à une manifestation autorisée, au cours des douze derniers mois. Ils seraient trois à quatre fois plus nombreux à avoir milité dans une association, signé une pétition (30,32%) ou boycotté un produit (31,06%).

manif

Les champions de la mobilisation citoyenne sont souvent ressortissants de petit pays, comme les Slovènes (47% à avoir pétitionné et 37% à avoir participé à un boycott), les Néerlandais (leaders en termes de  militantisme politique), les Estoniens (militantisme associatif). Les Britanniques, quant à eux,  sont en tête pour les manifestations.

La palme de l’atonie (pour l’année 2008) revient aux Espagnols, aux Polonais et aux Hongrois.

La France n’apparait pas comme un pays particulièrement turbulent. Même si la mobilisation est plus fréquente qu’ailleurs, nos comportements sont assez proches de ceux de l’Allemagne.

La diffusion des pratiques de boycott parmi les pays de l’OCDE est assez frappante. Selon certains, ce mode d’expression est très représentatif des sociétés de consommation aux valeurs individualistes. Toutefois, certains pays « riches » le pratiquent peu, tels la Suisse, le Royaume-Uni ou la Belgique.

2 réflexions au sujet de « La manifestation n’est plus ce qu’elle était »

  1. Je n’ai pas souvenir de boycott remarquable en Europe, c’est une pratique qui a fait ses preuves aux USA, et en Inde aussi, je crois. En France, c’est limite criminalisé, d’ailleurs…Difficile donc à organiser. Les pétitions n’ont pas à ma connaissance fait beaucoup mieux.
    Les manifestations d’ampleur restent à ce jour la seule forme ayant fait ses preuves en fait de conséquences politiques, non?

    1. En effet, les boycotts sont sanctionnés en France. J’ai été surpris par l’ampleur des boycotts déclarés à l’occasion de ce sondage. Il est vraisemblable qu’une part d’entre eux soit décidés par les individus eux-mêmes. Si le boycott est sanctionné par la loi, c’est sans doute en raison de son efficacité (cf l’impact du boycott des produits Danone en 2011 sur le chiffre d’affaires de cette entreprise). Les manifestations semblent perdre en fréquence. Il me semble que l’on manifestait beaucoup plus dans les années 70 ou 80, sans doute parce que les syndicats étaient plus puissants. Grâce aux médias, les manifestations symboliques avec peu de monde peuvent attirer l’attention, tandis que la grande manifestation de masse centralisée à Paris devient plus rare et réservée pour les grands conflits. Ceci dit, si chaque année 8% des Français manifestent, cela n’est pas négligeable sur plusieurs années.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s