Le bloc Renminbi est là

5 ans après le déclenchement de la crise des « subprimes’, la devise chinoise a gagné en influence.

D’après les estimations de Martin Kessler et Arvind Subramanian, le cours des devises de l’Indonésie, de la Corée du Sud, de la Malaisie, de Taïwan, des Philippines et de la Thaïlande est désormais étroitement relié à celui de la devise chinoise, que ce soit sous l’influence des gouvernements respectifs  de ces pays ou des forces de marché.

La monnaie chinoise devient la monnaie de référence en Asie de l’Est, au détriment du dollar et de l’euro. Le billet vert ne donne plus le « la » qu’aux monnaies de Hong-Kong, du Vietnam et de la Mongolie

Qui plus est, le Renminbi étend son influence sur le  Chili,  l’Inde et Israël, tandis que, progressivement, la Turquie et  l’Afrique du Sud entrent à leur tour dans la danse.

La force d’attraction de la devise chinoise ne tombe pas du ciel puisque l’indicateur de « co-mouvement » entre une devise et le Renminbi augmente avec la part du commerce bilatéral (cf graphique ci-dessus). En se rattachant avec la monnaie chinoise, un pays cherche à stabiliser la valeur des achats et des ventes qu’il réalise avec l’Empire du Milieu.

Compte tenu de la montée en puissance du commerce extérieur chinois, les auteurs pronostiquent qu’en 2030 le degré de « co-mouvement » moyen entre les devises de 52 pays et le Renminbi équivaudra à celui qui les reliera au dollar.

Advertisements

4 réflexions au sujet de « Le bloc Renminbi est là »

    1. Les autorités chinoises orientent le cours du renminbi et les pays qui souhaitent se caler sur de cette monnaie ont deux solutions: soit influencer le marché des changes pour maintenir une parité stable avec la devise chinoise, soit fixer établir une parité avec le renminbi. Dans tous les cas, ils s’adaptent aux décisions de la Chine.

  1. Cela ne m’étonne pas vu que la BCE applique la même politique monétaire à tous les états, et que cette politique consistait notamment à ne rien faire contre l’inflation de la valeur des actifs financiers et immobiliers. Une partie importante de l’épargne des français qui aurait pu être orientée vers les entreprises a été dirigée vers l’immobilier avec la volonté de réaliser une plus-value rapidement. La France est toujours en manque de logement mais la pénurie et le désir de s’enrichir grâce à une plus-value de cession aura bien fait monter les prix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s