Déficit commercial et bulle immobilière

Depuis dix ans, notre pays est l’un de ceux qui affiche la plus forte chute en termes de part de marché extérieure.

Que s’est-il passé au tournant des années 2000?

Voici un papier de deux économistes de l’OCDE qui apporte un éclairage différent.

Les estimations économétriques suggèrent que la bulle immobilière aurait exercé un effet de diversion significatif sur le capital. Outre la remontée des coûts unitaires de production dans l’industrie, les auteurs soupçonnent l’augmentation du prix relatif de la construction immobilière, très vive entre 1998 et 2007, d’avoir incité les capitaux à s’investir dans ce secteur épargné par la concurrence extérieure, plutôt que dans le secteur exportateur.

Entre 2000 et 2007, le nombre d’entreprises exportatrices diminue de 10%, 1/4 des créations d’entreprises s’effectuent dans le secteur de la construction, contre seulement 5% dans l’industrie manufacturière. Avec l’envolée des prix, l’immobilier affiche un  taux de marge de 28%, contre 11% dans l’industrie.

Ce travail ne prétend pas remettre en cause les analyses les plus courantes, qui mettent l’accent sur la compétitivité prix et hors-prix, mais il nous rappelle que dans une économie, comme dans tout ensemble complexe, il existe des interdépendances inattendues.

On regrette que la liste des sept pays étudiés n’inclue pas l’Allemagne, pays à fort excédent commercial et qui, semble-t-il, n’a pas connu d’exubérance immobilière.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Déficit commercial et bulle immobilière »

  1. Cela ne m’étonne pas vu que la BCE applique la même politique monétaire à tous les états, et que cette politique consistait notamment à ne rien faire contre l’inflation de la valeur des actifs financiers et immobiliers. Une partie importante de l’épargne des français qui aurait pu être orientée vers les entreprises a été dirigée vers l’immobilier avec la volonté de réaliser une plus-value rapidement. La France est toujours en manque de logement mais la pénurie et le désir de s’enrichir grâce à une plus-value de cession aura bien fait monter les prix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s