Les exportations africaines de vêtements vers les Etats-Unis n’étaient qu’une illusion

Il était une fois, en juillet 2000, un Président américain (Bill Clinton) qui promulguait l’African Growth and Opportunity Act (AGOA).

Cette loi ouvrait le marché américain à plusieurs milliers de produits africains (textiles, chaussures, pétrole…), dont l’entrée était désormais libre de droits et de contingentements.

Très rapidement, on vit les importations américaines de vêtements en provenance du Kenya, de Madagascar ou du Lesotho grimper en flèche. C’était une aubaine pour les pays africains les moins avancés.

Or, 5 ans après la signature de l’accord, les ventes africaines s’évaporèrent.

Que se passait-il?

Lorenzo Rotunno, Pierre-Louis Vézina et Zheng Wang ont mené l’enquête et apporté la démonstration que l’essentiel de ces exportations étaient des produits chinois, confectionnés en Afrique à partir de composants importés, dans le seul but de contourner les restrictions américaines à  l’encontre des produits de l’Empire du milieu.

Les auteurs montrent que parallèlement à la montée  des exportations africaines vers les Etats-Unis, les pays signataires de l’AGOA importaient de plus en plus d’intrants chinois. Comme les Etats-Unis n’imposèrent pas à ces Etats Africains (la plupart sont des PMA) d’exporter exclusivement des biens 100% régionaux, il fut très facile aux industriels chinois de profiter de l’absence de règle d’origine et d’exporter en sourdine via l’Afrique.

En 2005, lorsque les Etats-Unis levèrent les obstacles aux produits chinois, il arriva ce qui devait arriver: les entreprises chinoises repartirent avec armes et bagages pour exporter depuis l’Asie.

Les auteurs attirent notre attention sur la volatilité géographique des  échanges qui découle de l’aisance avec laquelle les firmes déplacent leurs unités d’assemblage sur la  grande carte du monopoly mondial.

Bâtir une stratégie de développement sur les délocalisations et la fragmentation internationale des processus productifs n’est pas toujours la panacée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s