130 ans de syndicalisation dans les pays de l’OCDE

Contrairement à la plupart des pays industriels, la France est passée à côté de l’aventure syndicale.

Depuis plus de 80 ans, le taux de syndicalisation de la population salariée y est le plus faible de l’OCDE, comme le rappelle le graphique ci-dessous.

Entre 1880 et  1980, on observe trois vagues de syndicalisation. Les deux premières suivent les deux conflits mondiaux, tandis que la troisième se déroule au cours des années soixante-dix. Dans l’ensemble des pays de l’OCDE, le déclin de l’influence syndicale est très net à partir des années quatre-vingts. Les syndicats scandinaves ont résisté une dizaine d’années supplémentaires, avant de connaître à leur tour une érosion notable. A l’heure actuelle, les salariés des pays de l’OCDE sont autant syndiqués qu’en 1940 (environ 30%). C’est relativement peu, même si cela laisse encore de beaux restes pour l’action collective.

Mais au fait, à quoi servent les syndicats? Uniquement à faire râler Guy Sorman et l’usager de la RATP?

Deux récentes études éclairent notre lanterne.

La première montre que la présence des syndicats incite les entreprises à mieux tenir compte de la santé de leurs personnels et de la pénibilité du travail. Ce comportement est une source de bien-être pour tous (A. Donado, K Walde, août 2011) .

La seconde développe l’idée selon laquelle le syndicalisme consolide les classes moyennes, en particulier aux Etats-Unis (D. Madland, K. Walter, Nick Bunker, avril 2011).

Le graphique ci-dessous est assez parlant. Il montre que l’érosion des classes moyennes (60% des ménages qui se situent autour du revenu médian) est parallèle à celle du taux de syndicalisation.

Les auteurs insistent sur le rôle positif de l’action syndicale sur les taux de rémunérations, la promotion professionnelle et la meilleure prise en compte des salariés tant dans la gouvernance des entreprises que dans l’élaboration de l’agenda politique.

Pour conclure, il faut avoir sous les yeux les riches statistiques annuelles sur l’état du syndicalisme en Angleterre, qui sont sans équivalent chez nous, pour comprendre ce que signifie un pays à forte tradition syndicale.

Publicités

2 commentaires sur “130 ans de syndicalisation dans les pays de l’OCDE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s