L’état stationnaire made in USA

D’ici la fin de ce siècle, la croissance du revenu par habitant aux Etats-Unis devrait tendre vers zéro.

Arrivé à  ce stade, le niveau de vie finirait par plafonner pour le plus grand nombre. Seule une élite continuerait à sentir les effets de la croissance.

Ce pronostic provocateur est établi par Robert J. Gordon, dans un article (résumé ici) qui dévoile l’existence d’un essoufflement du rythme de croissance qui a débuté à partir de 1950.

Pour appuyer sa prédiction, Gordon fait la liste de tous les facteurs qui devraient plomber la croissance future, du  vieillissement démographique au  poids de l’endettement, jusqu’au plafonnement du niveau scolaire (Emmanuel Todd va être satisfait).

Arrêtons nous sur le graphique dessus. Il indique qu’à l’orée du XXième siècle, la croissance américaine prit le relais de l’ancienne première puissance, l’Angleterre. Cependant, le pic des années 1928-1950 n’aura été qu’une parenthèse, et le taux de croissance du PIB/habitant est revenu au rythme  anglais des années 1900.

Ce retour à la case départ permet de mettre en rapport les crises de 1929 et de 2007.

En effet, le dynamisme des années 1928-1950 (et des quelques années qui suivent)  montre que la crise de 1929 fut une parenthèse, si ce n’est  l’occasion d’un rebond spectaculaire.

Si Gordon a raison,  l’actuelle crise financière ne serait ni un épiphénomène, ni la fin des haricots, mais un  point bas dans une trajectoire d’essoufflement progressif.

Si ce mouvement n’était pas être contre-balancée par l’émergence  d’un pays capable de prendre le relais des Etats-Unis, alors la thématique des rendements décroissants et de l’état stationnaire a de beaux jours devant elle, même si, avec 0,2% de croissance l’an, l’économie américaine reviendrait au temps où Adam Smith écrivait sa Richesse des Nations.

Publicités

3 commentaires sur “L’état stationnaire made in USA

  1. Un jour , un mot. Aujourd’hui, c’est acédie. Dans une certaine mesure, on peut l’appliquer ici. Votre lien me fait penser qu’il faut que je lise cette étude qui dévoile l’inquiétante évolution de l’espérance de vie aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s