450

450, c’est le nombre d’abonnés au compte Twitter de ce blog. De notre côté, nous suivons 302 comptes.

Je caressais l’idée d’établir un profil type de nos followers, mais l’entreprise n’est pas simple car les 2/3 ne se définissent pas explicitement ou échappent aux catégorisations usuelles.

Parmi les plus récents d’entre-eux, figurent  Benoît-Pie 3XIV  (« gitan à passeport français« ), un « ti gosse de riche qui s’est cogné la tête » (ebelanger2), un « fonctionnaire qui aime désespérément Jean Jacques Rousseau » ‘(MFP!), ainsi qu’un « simple moucheron autour de la lampe » (C…).

Puisque ce blog cause d’économie internationale, il n’est pas surprenant qu’il soit suivi, de près ou de loin, par une trentaine d’étudiants (économie, sociologie, histoire, science politique..), autant de journalistes économiques (Rue89, Le Monde, RFI Allemagne, Les Echos, Courrier International…),  une quinzaine d’enseignants en économie ou sciences économiques et sociales, ainsi que des spécialistes financiers, des urbanistes, des géographes et un bouquet d’expatriés (Inde, Canada, Vietnam, Italie, Brésil…). Une mention spéciale à Nicolas Kayser-Bril,  journaliste de données, qui de temps en temps trouve son bonheur dans ce blog.

Off course, les blogueurs en économie sont présents, avec Olivier Bouba-Olga, Alexandre Delaigue (Econoclaste), Aston Lockheed (à découvrir de toute urgence), Prépa Eco Carnot, TécoSES blog, Le monde est à nousCaptain Economics, mais aussi l’Apses (Galy Marjorie), Economie et Société, Tendances Eco, Blogizmo et DébatEco.

Xavier Molénat (Revue Sciences Humaines) et Denis Colombi (blog Une heure de peine) représentent, fort bien, la sociologie.

Les auteurs des blogs et Scoop it Le café du matin à Paris, Internet World, Bully Pulpit, et j’en oublie, sont de la partie

Because nous abordons des sujets sensibles, comme le protectionnisme ou les questions migratoires, il est normal qu’on retrouve plusieurs sensibilités de pensée. Côté pile, on compte des libéraux fervents mais éclairés (Aymeric Pontier, qui nous suit depuis le début,  ou Sébastien R).  Côté face, campent un keynésien Lordoniste (jmyg), un adversaire du monde de la finance (Boursicotueur) et l’excellent Débat sur le Libre-Echange.

Il faut signaler quelques militants politiques ou sympathisants, de tous les horizons de la gauche et de l’écologie (citons Parti de Gauche 32 Carrés Rouges (Québec) ou DomGrEEn77176 :   écolo-anarchiste libre penseur et humaniste, écolo-résistant. De plus en plus bouddhiste), mais aussi quelques souverainistes ou gaullistes sociaux. Il y eut bien un ou deux twittos d’extrême droite, mais ces oiseaux là ont compris qu’ils n’étaient pas à  bonne adresse.

Le mot de la fin à C Denocq, qui a mis en exergue la définition exigeante que le philosophe Gilles Deleuze donnait de la gauche: « Etre de gauche, c’est d’abord penser le monde, puis son pays, puis ses proches, puis soi. Etre de droite, c’est l’inverse« .

DG

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s