1/4 des pays autorisent la double nationalité

24% des pays développés et 26% des pays en cours de développement accordent à leurs citoyens le droit à la double nationalité.

La diffusion de ce droit,  spectaculaire depuis les années 60 avec une accélération à partir de 1990. n’est pas liée au stade de développement des pays: Les Etats-Unis, le Canada, la  France et le Togo permettent la double nationalité, l’Allemagne, l’Italie, l’Autriche et le Cameroun l’interdisent.

Une étude de l’Université d’Ottawa (avril 2012) montre que cette respiration dans le droit de la nationalité donne un bol d’oxygène aux économies concernées.

Entrées de capitaux, volumes d’échanges, investissements, consommation des ménages, toutes ces variables progressent significativement en raison des liens qui se tissent et s’étoffent entre les citoyens à double nationalité et leur pays d’origine.

Les flux de ressources transnationaux qui circulent à l’intérieur des diasporas joueraient un rôle positif et significatif dans l’amélioration du revenu des ménages et le recul de la mortalité infantile.

Publicités

15 commentaires sur “1/4 des pays autorisent la double nationalité

  1. le monde étant devenu un village planétaire, il est, à mon avis, incompréhensible que certains Etats dont plusieurs sous équipés freinent inutilement l’ élan de l’ intégration et de l’ interaction des peuples en se réfugiant derrière des théories surannées de protection de la nationalité alors qu’ il n’ est plus à démontrer qu’ un monde epris de paix , de justice et soucieux du développement de tous les peuples que nous appelons de tous nos voeux en est étroitement lié.
    je suis partisan de la double nationalité et pense comme vous qu’ au délà de l’ amélioration des économies des Etats ou du bien être des peuples , la convoitise des terres riches et/ou fertiles du voisin et aussi le recours récurrent aux armes comme mode de règlement des conflits frontaliers par un Etat ou un groupe d’ aigris seront à tout le moins réduits , l’ exclusivité de la citoyenneté n’ étant plus un obstacle.

    1. oui mais cela aurait débouché sur un débat explosif. Les histoires nationales sont tres differentes, notamment eu egard à la colonisation. La citoyenneté europenne est un substitut partiel à cette question

  2. J’ai la double nationalite mais si je suis honnête avec moi-même, seule l’une des deux nationalités compte vraiment dans mon coeur, et je suis sur que c’est la meme chose pour la majorité des doubles nationaux. Du coup je trouve logique que des Etats forcent les gens a choisir, car un double national, c’est aussi un demi citoyen. Les gens se crispent parce que l’on associe nationalite et residence mais en realite les deux notions sont totalement differentes. La residence, c’est l’activite economique, la nationalite c’est le service militaire, le droit de vote, la vie civique. Je reside depuis dix ans en Asie mais cela ne me viendrait pas a l’idee de demander la nationalite du pays ou je reside. Interdire la double nationalite ce n’est pas contraire au droit du sol (par exemple on peut demander a l’enfant de choisir a sa majorite) et cela ne veut pas non plus fermer les frontieres.

    1. On ne peut pas empêcher un Etat de manquer d’imagination et les gens d’avoir l’esprit étroit. Pour ma part, je préfèrerai des éléments de citoyenneté universelle (droit de vote aux élections locales pour tous, droits prudhommaux).

      1. Je suis pour le droit du sol, mais la nation doit encadrer l’exercice du devoir civique, sinon vous n’avez qu’une « ville ouverte » ou vient qui veut, et s’il y un pepin alors c’est chacun pour soi.
        Pour moi le contre exemple est la Grande Bretagne qui a pousse son multiculturalisme a sa limite: chacun se reclame d’une identite regionale, les immigres se reclament tous binationaux, et l’identite britanique se reduit a la portion congrue (genre fish and chips et la reine) avec le delitement de l’Etat providence et la deroute des travaillistes. La crise greque a montre tres clairement que les systemes de protection sociale resteront encore pour longtemps la responsabilite des Etats Nations. Meme en 2015 les Allemands, les Finlandais et autres ne veulent pas payer les retraites des Grecs. Si vous voulez l’abolition de l’Etat Nation vous aboutirez logiquement a l’abolition de l’Etat providence. Car dans un systeme ouvert ou chacun peut vivre et voter ou il veut, sans controles ou contreparties, vous aurez bien du mal à motiver les uns à payer pour les autres. Tous les systemes sont possibles, pour moi il s’agit de trouver le plus juste.

      2. Je ne veux pas abolir l’Etat nation mais il n’est plus l’alpha et l’oméga de la citoyenneté. Il faudra s’y faire. Quand les droits de péages sur les marchandises s’abaissent, les humains qui migrent ont des droits inédits à conquérir. La nationalité et la citoyenneté se dissocieront. Quant à la Grèce, un jour on se rendra compte que pour que l’Euro ne devienne plus une monnaie « étrangère » à la délibération politique il faudra bien qu’une partie de l’Etat providence se fédéralise. J’espère que les générations futures jugeront nos atermoiements avec mansuétude.

  3. Je vois que vous voudriez que l’identite primaire se definisse au niveau de l’humanite et vous pensez sans doute que le sentiment national empeche cela. Je ne vois pas les choses comme cela. Vous admettez le besoin de federaliser l’Etat providence pour etre coherent dans la logique multi cuturelle, je vous souhaite bonne chance, surtout si c’est au niveau mondial que vous raisonnez, et j’espere que l’anarchie ne prendra pas le dessus dans le processus. Le fait est que c’est le sentiment national qui a donne l’elan pour la creation de l’Etat providence car pour etre solidaires, les gens doivent se sentir lies, ceci vous ne pouvez le nier. L’Europe a toute sa place pour coordoner les economies et pour aider la competitivite des plus faibles mais vous n’allez jamais convaincre un allemand de payer les retraites ou la secu d’un sicilien ou d’un grec, je ne sais pas combien de crises il faut pour vous en convaincre.

  4. Pardonnez moi un dernier commentaire, la raison pour laquelle je pense fondamentalement que la double nationalite est un probleme est que le premier reflexe d’un etre humain normalement constitue est de partir quand les problemes emergent, vous n’avez qu’a voir les commentaires sur les forums et j’ai aussi des proches qui parlent comme cela. Et je pense que ce serait la meme chose dans un systeme ou la residence serait le critere principal du droit de vote. Notre systeme social a endette la France, qui payera quand les gens qui ont vote et beneficie du systeme ne seront plus la pour payer? Il y a un modele alternatif, celui de l’Etat nation qui se construit en France depuis mille ans; il suffit juste de le mettre en coherence avec la plus grande mobilite d’aujourd’hui. Par exemple demander aux Francais de l’Etranger de payer des impots sur le revenu en France avec credit fait des impots payes a l’étranger, comme le font les Etat Unis, serait tout a fait logique pour moi. Et supprimer la double nationalite qui encore une fois ne veut pas dire imposer un lieu de residence ni se replier sur la notion de droit du sang mais est parfaitement compatible avec le principe de la naturalisation, mais par le coeur, pas par simple esprit pratique.

    1. Un Espagnol de Grenade qui va chercher du travail à Irun n’est pas plus un problème que s’il faisait trente mètres de plus pour s’installer à Hendaye. Aucune suspicion ne doit peser sur les étrangers. J’ajoute que la double nationalité est un droit issu de la tradition française, qui respecte l’attachement originel d’un individu tout en lui ouvrant les droits afférents à la citoyenneté française, soit en raison de son passé familial (Algérie) soit en raison d’un choix personnel et d’un parcours de naturalisation qui n’est pas simple. Aujour’dhui la majorité des immigrés ont la double nationalité. Ils viennent de tous les continents et aucun Gouvernement démocratique ne se permettra de fragiliser leur situation. Je vous précise que la France Républicaine n’est redevenue un Etat Nation qu’à partir de la décolonisation. Auparavant, il s’agissait d’un Etat hybride, Nation et Empire. La grandeur de la France est d’être capable, relativement à d’autres pays, d’offrir plus souvent la nationalité comme un don. Il faut être peu connaisseur de la nature humaine pour ne pas comprendre qu’on est beaucoup plus attaché à un pays qui fait le don de sa citoyenneté qu’à celui qui vous l’accorde par le sang, le tri sélectif ou l’arrachage aux origines familiales.

  5. La nationalité est un des éléments de l’identité, elle est sur le passeport et la carte d’identité, comment un individu peut- il avoir 2 identités ? l’exemple Espagnol cité est invalide il peut tout à fait travailler en France tout en restant Espagnol. Il serait intéressant de faire un referendum sur cette question ce serait dans ce cas une décision démocratie. L’Allemagne pays démocratique n’autorise pas deux nationalités, la majorité des terroristes du 13 novembre étaient des bi-Nationaux Français ou Belges voyageants avec deux passeports, ils sont venus nous remercier du don !

    1. Je ne vois pas en quoi ces attentats devraient nous inviter à revenir sur une tradition française. La France admet la double nationalité et y voit même une affirmation de sa souveraineté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s