Le Robinson économique

« Dans son article relatif au livre de Karl Menger, Böhm-Bawerk admet que les « sujets économiques » de la nouvelle école ne sont rien d’autre que des atomes de la société. La nouvelle école a pour tâche de « destituer les méthodes historiques et organiques en tant que méthodes souveraines d’investigation des sciences sociales et de réinstaurer la méthode atomistique. Ici le point de départ de l’analyse n’est pas tel membre particulier d’une société donnée, dans ses rapports sociaux avec ses semblables, mais « l’atome » isolé, le Robinson économique. C’est dans cet esprit que Böhm-Bawerk choisit ses exemples pour exposer ses vues. « Un homme se trouve près d’une source d’où jaillit en abondance une excellente eau potable » (…). Puis il fait défiler: un voyageur dans le désert, un agriculteur isolé du monde entier, un colon « dans sa cabane isolée au milieu de la forêt vierge », etc. On trouve chez Karl Menger des exemples du même genre: « Les habitants d’une forêt vierge », « les habitants d’une oasis », « un individu atteint de myopie sur une île déserte », « un agriculteur travaillant isolément’, etc ».

Nicolas Boukharine, L’économie politique du rentier-Critique de l’économie marginaliste, 1914.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s