372 millards

En 2011, les migrants installés dans les pays industrialisés ont renvoyé vers leur pays d’origine 372 milliards de dollars,  d’après les estimations de la Banque Mondiale (The Economist).

Grosso modo, cela équivaut à l’ensemble des prêts privés et des investissements de portefeuille qui se dirigent vers les pays du « Sud » et pèse beaucoup plus que l’aide publique au développement (ODA dans le graphique ci-dessus).

Ces transferts courants n’ont chuté que de 5% en 2009, contre 33% pour les investissements directs et 86% pour les flux de prêts et de placement de court terme.

Le dynamisme des « remittances » s’explique en partie par la meilleure connaissance statistique que  nous en avons, mais aussi par le durcissement des politiques migratoires au « Nord »: en effet, plus un migrant éprouve des difficultés à s’installer dans le pays hôte, plus il prolonge son séjour et plus les flux monétaires vers son pays d’origine s’étoffent.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s