Jamais travailler moins, toujours travailler mieux?

La Bible dit, qu’à l’origine, Adam et Eve cultivaient la Terre sans efforts. Le rendement de leur travail était illimité. Ils avaient le temps d’aller déambulant dans le jardin d’Eden, tout en parlant aux animaux.

Suite à un regrettable incident, tout fut chamboulé.  La Terre fut maudite et les humains durent suer pour en arracher leurs moyens de subsistance.

Depuis lors, l’humanité aspire à retrouver le temps du travail sans peine.

Les données de l’OCDE (source ici), comparatives du temps de travail et de la productivité par personne, nous montrent que nous en sommes encore loin:

  • Tout d’abord, dans les pays on l’on trime (Chili, Mexique….), ce n’est pas par plaisir, mais pour compenser le faible rendement du travail. Les pays où l’on travaille le moins (Norvège, Pays-Bas, France…) ne rasent pas gratis, bien au contraire. Leurs faibles horaires sont compensés par une productivité élevée. Quant à  la France, sujette au questionnement sur la place du travail,  elle suit très exactement la tendance générale, ni plus, ni moins.
  • Lorsque des pays s’écartent du lot commun, c’est plutôt pour « travailler trop » (Irlande, Etats-Unis, Israël, Grèce, Corée) et rarement l’inverse (Pays-Bas, Allemagne).
  • Les amplitudes de productivité sont plus fortes que celles du temps de travail. Cela signifie que c’est l’efficacité du travail qui imprime sa marque à la croissance de la production et non pas le jours de congés payés. Cela signifie aussi qu’il existe une sorte de résistance sociale, tant à la baisse du temps de travail qu’à son augmentation.

DG

Publicités

1 Comment

  1. « Après analyse, l’étudiant comparera les chiffres avec ceux de la dernière étude de l’institut national de la démographie (http://www.challenges.fr/economie/20120418.CHA5470/demographie-les-francais-vivent-plus-vieux-mais-leur-sante-se-degrade-plus-tot.html ) pour vérifier si le travail c’est la santé, en tenant compte des diverses réformes du secteur de la santé (déremboursement, forfaits, fermetures de structures, T2A, déserts médicaux et délais d’accès aux spécialistes …) et de celles de la retraite (allongement de la durée des trimestres pour avoir l’allocation pleine, revalorisations découplées de la hausse des prix ou de l’évolution des salaires …) en justifiant son pronostique sur la possible inversion des courbes d’espérance de vie, telles que constatées aux USA depuis 2 ans … »

    Vous avez 10 jours !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s