Où sont les « réfugiés du capital »?

« Personne ne parle de « réfugié du capital ». Aucune loi n’oblige à rassembler les investissements dans les centres de détention des aéroports et les interroger pour connaître les motifs de leur présence. Les ambassades et les ministères des Affaires étrangères sont tout aussi peu tenus d’établir des critères permettant de décider quel nombre de réfugiés « légitimes » du capital peuvent être accueillis, ni en provenance de quels pays. Y a-t-il eu jusqu’ici le moindre débat sur l’intégration des grandes multinationales à la culture nationale et locale? Peut-être, ici ou là. Mais il est stupéfiant de constater la scission du monde mental dans lequel nous vivons au niveau global: nous parlons de mondialisation, et pensons uniquement  à la mondialisation du capital; tandis que la mondialisation du travail est un acte criminel et que les hommes doivent conquérir ce droit (ou cette  injustice) en se livrant à des trafiquants d’ hommes sans scrupules. Ce nouveau type de traite d’esclaves est aujourd’hui devenu l’un des secteurs en expansion de l’économie mondiale. Lorsqu’on découvre, une fois de plus, cinquante-huit malheureux asphyxiés dans un camion frigorifique, l’opinion s’indigne. Mais dans le meilleur des cas, on demandera des comptes à ceux qui tirent profit de cette différence raciste entre la migration et la mobilité, et à eux seuls: jamais il n’en sera demandé à ceux qui veillent à entretenir l’asymétrie entre la mobilité du travail et du capital ».

Ulrich Beck, Pouvoir et contre-pouvoir à l’heure de la mondialisation, Champs essais, (2002).

Publicités

3 commentaires sur “Où sont les « réfugiés du capital »?

  1. Pourquoi n’interrogeons-nous pas ceux qui profite de l’assymétrie du capital ?
    Parce que l’argent n’a pas d’odeur, qu’il s’agit d’un élément indétermiable (selon les principe de la grammaire, sauf à numéroter les billets) et qu’il est parfois liquide voire virtuel…
    Tout le contraire d’un Homme.

    1. En effet l’argent n’est pas une marchandise, quoi qu’en disent certains financiers mais un facilitateur d’échange (« Tombapiks » et livre de W. Black le rappellent ).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s