La France équilibre ses échanges de biens culturels

En 2009, notre pays a enregistré un léger excédent de ses échanges de biens culturels avec le reste du monde (209 millions d’euros).

A l’heure où le déficit extérieur se creuse,  il est intéressant de constater que, depuis dix ans, les exportations de livres, de presse, d’objets d’art ou de DVD ont progressé de 43%.

Ce dynamisme s’accompagne d’une mutation: quand elle s’exporte, la culture française prend de plus en plus l’apparence d’objets d’arts (tableaux, dessins, antiquités de plus de cent ans…) ou de « phono vidéogrammes » (films,musiques), plutôt que de livres.

En 2009,  les livres ne pèsent plus qu’un quart des exportations de biens culturels, contre un tiers dix ans plus tôt.

Sans surprise, la géographie du commerce de livres illustre  le rôle de la proximité linguistique.

Par exemple, la moitié des ventes hors union européenne se dirigent vers la Suisse et le Canada (tableau ci-dessous).

On constate que les flux bilatéraux s’équilibrent rarement, comme s’il existait une asymétrie de la curiosité .

Par exemple, l’Italie est notre premier fournisseurs de livres, mais seulement notre huitième client.

On découvrira bien d’autres  choses  dans  les  statistiques officielles, comme par exemple l’augmentation de 15% du nombre  de films  français exportés depuis 5 ans et la multiplication par trois des importations de cithares et de mandolines.

DG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s