Patrimoine des français: le retour de l’âge d’or

L’évolution séculaire du ratio patrimoine/revenu tend à prouver que la France des propriétaires a renoué avec les fastes de la Belle Epoque.

En effet, comme en 1902, les français ont en réserve, sous forme d’actifs divers,  8 fois leurs revenus annuels.

Au total, depuis 1975, la richesse relative des français a doublé, avec une forte accélération dans la dernière décennie. Une situation similaire s’observe au Royaume-Uni, à ceci prêt que chez nous, le taux de patrimoine reprend sa progression des les années soixante.

La différence entre la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis saute aux yeux: au pays de l’oncle Sam, les périodes d’excès (années 20, début des années 2000) ne durent jamais très longtemps et  le taux de patrimoine se situe durablement aux alentours de 5.

Rien de tel en France.

Entre 1914 et 1960, l’inflation, la fiscalité des revenus et du patrimoine ainsi que les conflits militaires avaient provoqué l’effondrement des patrimoines. Depuis 30 ans, la désinflation, les allègements d’impôts et l’envolée des cours de l’immobilier ont déclenché un spectaculaire retour de balancier.

Compte tenu des fortes inégalités de patrimoine, on ne s’étonnera pas que le débat sur l’imposition du stock et des revenus du capital  fasse son retour dans l’agenda politique.

DG

About these ads

2 réflexions sur “Patrimoine des français: le retour de l’âge d’or

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s