Le froufrou protectionniste de Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy caresse les foules dans le sens du poil et excelle dans l’art du décor en carton pâte. Cette fois-ci, le Président joue sur la corde protectionniste et fait semblant de renverser la table.

Or, un  bref tour d’horizon de l’actualité montre que l’Europe  met en place ce que le Président réclame, quand ce n’est pas déjà fait. De la réciprocité en matière de marchés publics jusqu’au Small Business Act, tout est sur les rails. Qui sait qu’en dépit des moulinets protectionnistes, l’encre de l‘accord multilatéral sur les marchés publics , signé sous les auspices de l’OMC, est à peine sèche?

Zoomons sur ces marchés publics, dont Nicolas Sarkozy  affirme que nos PME  ne récolteraient que des miettes. L’étude de Stéphane Saussier montre que c’est faux.

Nos PME obtiennent 35% des contrats publics (en valeur).

C’est à peu près autant que leurs homologues allemandes et anglaises ou espagnoles et plus que les 23% dont bénéficient les PME américaines, pourtant placées sous la  protection du Small Business Act.

Ajoutons que les PME françaises emportent 52% des contrats publics d’Etat (28% en valeur) et 64% des contrats publics des collectivités locales (41% en valeur).

La situation est donc plus encourageante qu’on ne le dit et si l’on souhaite donner encore plus de travail aux entreprises françaises, amplifions les investissements publics.

En effet, notre pays fait relativement peu d’efforts dans ce domaine, avec une valeur médiane des marchés publics de 224 000 euros, contre plus de 600 000 en Espagne, en Italie et en Grande Bretagne.

Mais en ces temps d’austérité budgétaire et de résignation,  ceux qui prétendent représenter l’intérêt général n’ont  rien d’autre à proposer que de taper sur la concurrence étrangère.

C’est donc cela la « France Forte »?

DG

Advertisements

Une réflexion au sujet de « Le froufrou protectionniste de Nicolas Sarkozy »

  1. Attention à l’étude des cas de marchés publics. Pour qu’il y ai un marché passé par une collectivité publique (Etat, Région, Département, Commune ou l’un de leurs établissements) encore faut-il qu’il y ait eu appel d’offre … J’enfonce peut-être une porte ouverte mais l’Etat a été épinglé pour le non respect de cette procédure par la cour des comptes. Les autres collectivités procèdent également à des entorces aux règles en partitionnant le marché lui-même en de plus petits. De la sorte, les montants déclenchant la mise en appel sont court-circuités …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s