Jeunes et ouvriers, en première ligne de la crise

L a Note Trésor Eco n° 83 (janvier 2011) précise l’impact de la crise sur l’emploi dans notre pays.

Entre 2008 et 2009, le taux de chômage des jeunes a augmenté de 6,4 points et celui des ouvriers, de près de 4 points.

Si tous les actifs avaient connu une hausse du taux de chômage similaire à celle des ouvriers,  nous serions revenus à la situation de 1997.

DG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s