Carlos Ghosn moins généreux que Henry Ford

Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, a annoncé son intention de vendre des automobiles « ultra low cost » aux pays émergents. Il a fait cette déclaration à Tanger le 10 février dernier, le jour où il inaugurait l’usine d’où sortiront les monospace Renault à bas coût.

Au Maroc, la main d’oeuvre de Renault bénéficiera de « salaires ajustés à une production low cost« , c’est-à-dire le salaire minimum local, fixé à 240 euros par mois.

A ce taux, un ouvrier tangérois devra travailler plus d’un an pour se procurer une automobile premier prix (3000 euros) et plus de quatre ans s’il veut acquérir le monospace Lodgy qu’il produit lui même.

Comme nous sommes loin de l’époque où Henri Ford payait ses ouvriers 120 dollars par mois, ce qui leur permettait, en 1914,  d’acquérir  la fameuse « Ford T » en trois mois de labeur.

Soyons juste, Renault offre des extra à ses ouvriers:

Au chapitre des bonus : la cantine gratuite, la complémentaire santé en plus du régime obligatoire, le transport en minibus, une ristourne d’au moins 9% sur l’achat d’une voiture et des conditions de crédit auto facilitées.

Toutefois, on aurait pu s’attendre à plus de générosité de la part du constructeur automobile.

En effet, il y a un siècle, une Ford T sortait des chaînes de montage toutes les 90 minutes. A Tanger, on produira un véhicule toutes les deux minutes.

DG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s