L’industrie allemande délocalise de moins en moins

La proportion d’entreprises industrielles allemandes qui délocalisent est tombée à son plus bas niveau depuis 15 ans (9% entre 2007 et 2009).

Visiblement, la crise incite les entreprises allemandes à préserver leur capacité de production nationale.

Dans le même temps, le taux d’entreprises qui relocalisent  en Allemagne est resté stable (3%), de sorte que pour trois entreprises qui délocalisent, une effectue l’opération inverse.

Les principales motivations des relocalisations  sont les problèmes de qualité, le manque de réactivité (du à l’éloignement du consommateur final) et la montée des coûts salariaux dans les pays hôtes.

L’étude de Steffen Kinkel (Regards sur l’économie allemande, n°95, 2010) précise que les entreprises les plus grandes sont celles qui délocalisent le plus: 45% parmi celles de plus de 1000 salariés (!).

On tire de l’étude deux enseignements précieux:

Les entreprises innovantes délocalisent avec intensité et concentrent leurs moyens productifs sur les segments riches en technologie. En revanche, les entreprises qui misent sur la qualité et la réactivité sont moins enclines à délocaliser.

DG

About these ads

2 réflexions sur “L’industrie allemande délocalise de moins en moins

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s