Les 35 heures, c’est libéral

« Les éternels combats entre libéraux et dirigistes s’enlisent souvent dans des débats théoriques, alors que, en pratique, la frontière est simple:

-est libéral celui qui se borne à préciser ou modifier la règle du jeu, en laissant les acteurs s’y adapter.

-est dirigiste celui qui exige que les acteurs lui soumettent leurs décisions pour appréciation.

Ainsi, la loi sur les 35 heures est elle libérale en ce sens qu’elle se borne à déplacer le compteur d’une règle du jeu existante en France et dans tous les pays, alors que l’autorisation de licenciement est dirigiste parce qu’elle exige une appréciation de l’Etat sur une décision de l’entreprise« .

Lionel Stoléru, L’économie: comprendre l’avenir (1999)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s