+43%

Le périmètre des entreprises publiques est plus mouvant qu’on ne le croit.

En 2010, l’Etat contrôle majoritairement le capital de 1217 entreprises.

Cela concerne 791 900 salariés.

De 2006 à 2010, le nombre de ces sociétés a augmenté de 43% (Insee 2011).

Nous cacherait-on une vague de nationalisations?

Pas vraiment.

L’augmentation du « stock » d’entreprises publiques résulte de la diminution des flux sortants (il n’y a plus de privatisations prévues par la loi depuis 2006) et de l’accroissement des acquisitions effectuées par  les entreprises publiques  existantes.

Par exemple, la SNCF possède 500 filiales.

L’une des plus récentes, Keolis, acquiert à son tour des filiales (Autobus Arcachon, Bus Boïens).

Ces nationalisations « par procuration » sont nombreuses (de 100 à 300 par an), mais  concernent peu de salariés.

En effet, 80% des effectifs des sociétés publiques se concentrent dans les 93 « maisons mères » (SNCF, la Poste…) sur lesquelles l’Etat exerce un contrôle direct.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s