Tva sociale: qui paiera l’addition?

Quelqu’un va payer la Tva sociale. Mais qui?

Les étrangers?

C’est l’effet qui est annoncé, puisque la tva augmenterait le prix des biens importés tandis que la production locale bénéficierait de l’allègement de charges sociales.

Or, depuis 20 ans, le financement de la protection sociale a largement évolué en faveur de l’impôt (2 à 30% du total) sans effet notable sur nos échanges extérieurs.

De plus, si les salaires nets viennent à augmenter (pour un salarié payé 2000 euros par mois,  on évoque un gain mensuel compris entre 15 et 50 euros), le coût du travail bougera peu.

Dès lors, un choc inflationniste est prévisible.

Il affecterait deux catégories de personnes: retraités modestes, chômeurs et titulaires des minima sociaux d’un côté,  titulaires de revenus de la propriété (dividendes, intérêts, loyers…) de l’autre.

Qui va payer?

Certes, les revenus du capital ne sont pas indexés sur l’inflation mais, comme le note Natixis, ces derniers occupent une place modeste dans le revenu disponible des ménages (8% contre 20% en Allemagne).

Qui plus est, ils sont relativement peu consommés, contrairement aux minima sociaux.

Moralité: la TVA sociale défavoriserait les inactifs, les chômeurs et les salariés modestes au profit des actifs les plus huppés.

Un véritable bouquet final dans le feu d’artifice sarkozyste.

DG

Publicités

2 réflexions au sujet de « Tva sociale: qui paiera l’addition? »

  1. Sans doute.
    Mais que savons-nous des intentions de vote de ceux qui vont se faire plumer ?
    J’avais pourtant cru comprendre, récemment et à cause de la polémique sur l’incitation à s’inscrire sur les listes électorales, que ce sont les anciens et les plus démunis qui ont porté ce gouvernement-là au pouvoir.
    Est-ce donc « productif » ?

    Par ailleurs, priver les organismes de solidarité (chômage, vieillesse, maladie …) de revenus par la suppression de cotisation ne va pas aider le système …

    1. La majorité actuelle avait bénéficié d’un fort soutien de la part des plus âgés, soucieux de leurs intérêts, inquiets de l’insécurité mais aussi de la situation générale du pays (et donc du sort des plus jeunes). Ceux qui estiment que la réforme récente des retraites a sauvé le système nuanceront peut-être leur jugement sur la tva sociale, mais les retraités modestes risquent de subir l’inflation (les pensions sont indexées sur l’inflation, mais l’indice des prix n’est qu’ une moyenne). Les chômeurs ont beaucoup moins de garanties (mais Sarkozy se fiche pas mal de cet électorat).
      http://www.ofce.sciences-po.fr/blog/?p=959
      En Allemagne, la TVA sociale avait été affectée au désendettement. Peut-être que le gouvernement communiquera sur ce point, afin de rassurer les retraités.
      D’après les informations dont je dispose, ce sont les cotisations familiales qui seraient visées par le projet de réforme. Reste à calculer l’impact de la TVA sur les familles les plus nombreuses…
      Ce qui est embêtant, c’est la précipitation, l’improvisation, qui fait penser à la taxe carbone.
      Je ne suis pas certain que la méthode de gouvernance au jour le jour plaise aux retraités.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s