Les immigrés apportent la confiance

Pour Adam Smith, la prospérité des nations ne repose pas seulement  sur le travail, l’épargne et l’investissement. Il y faut aussi un je ne sais quoi d’immatériel,  c’est-à-dire un climat de confiance dans les institutions et en sa bonne étoile individuelle,  une ambiance de sympathie, de sécurité et de bonne humeur.

Toutes choses qui manqueraient à la France, si j’en crois deux économistes  atterrés par le climat de défiance qui régnerait chez nous.

Avant que l’Hexagone ne cède à la mystique du droit de douane et du repli frontalier, il est bon de lire l’étude d’Antje Röder et Peter Muhlan.

Sur la base d’une enquête menée en Europe entre 2002 et 2006, ils montrent que les immigrés expriment un degré de confiance dans les institutions politiques du pays d’accueil (justice, personnel politique, police) très supérieur à celui des natifs.

Les plus confiants sont les derniers arrivés, ceux qui ne parlent pas encore la langue du pays et n’ont  pas acquis la nationalité.

Cette adhésion aux institutions locales étonne lorsqu’on pense à la situation économique souvent défavorisée des immigrés.

L’étude explore et valide deux explications:

  • Un effet de comparaison: les immigrés jugeraient les institutions du pays hôte à l’aune des défaillances de celles de leur pays d’origine.
  • Un effet de socialisation initiale: lorsqu’ils viennent de pays aux institutions politiques autoritaires, les immigrés manifesteraient une loyauté spontanée vis-à-vis du pouvoir local.
Avec le temps, en général deux décennies, le niveau de confiance et de conformisme décline pour rejoindre celui des natifs.

Alors que certains s’inquiètent d’une ouverture des frontières et de la perspective que les immigrés non européens ne votent un jour aux élections locales, le résultat de cette étude ne manque pas de sel.

DG
Publicités

2 commentaires sur “Les immigrés apportent la confiance

  1. A défaut d’avoir tout compris (ah, l’Anglais !), et pour continuer le propos, il y a « comme un défaut » quand le migrant, naturalisé, se met à voter pour un parti politique extrêmiste et xénophobe !
    Ce n’est malheureusement pas un cas d’école, c’est du vécu !
    Du coup, il n’y a même pas l’excuse du « vote étranger », quoi que ?!
    Le vote de l’étranger pose un problème technique : souvent évoqué pour les élections locales (municipales, en fait) il interfère avec la représentation nationale via le vote des grands électeurs pour les mandats sénatoriaux. Bien sûr, l’étranger lui même ne va pas se retrouvé grand électeur ou sénateur lui-même mais ses choix auront influés sur le corps électoral … C’est un peu le même sujet de discorde que le poids du vote « rural » et du découpage des circonscriptions … Le basculement du Sénat à gauche peut laisser croire à une évolution.
    Maintenant,question impertinente ou politiquement incorecte : faut-il effacer la distinction entre le national et le migrant en effaçant les différences des droits électoraux?

    1. Oui, c’est paradoxal, mais ce ne sont pas toujours les natifs qui ferment la porte aux autres migrants.

      Au sujet de la question du droit de vote, comme vous le savez, ceci existe au plan local pour les ressortissants d’un pays européen. Il s’agit donc d’un élément de la nationalité européenne, qui n’abaisse en rien la nationalité française, mais se situe sur un autre plan. Il est vrai, que ce droit est réciproque entre tous les pays européens.
      Donner le droit de vote aux élections locales à tous les étrangers ne signifie pas offrir une citoyenneté au rabais mais l’ouverture d’un espace démocratique distinct du cadre national et européen. C’est une sorte de citoyenneté mondiale en somme, qui ne peut débuter qu’au niveau local. Que la France y arrive tardivement est paradoxal pour le pays de l’universalisme.

      Le citoyen du monde est une utopie, mais « le monde » peut être un citoyen…local.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s