Promenade dans l’usine du monde

Dans une usine de jouet en Chine

Joli papier de Chloé Froissart, paru dans la Chronique internationale de l’IRES, à propos de La radicalisation des actions collectives chez les travailleurs migrants et ses conséquences politiques.

L’auteur y décrit la montée de la contestation sociale dans les usines sous-traitantes chinoises.

Le modèle de « l’usine du monde » est de plus en plus dénoncé, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Parti, parce qu’il entretient les inégalités entre villes et campagnes et au sein des villes, alimente l’instabilité sociale et dessert  l’image du Parti sur les scènes internationales (…)

On note également un progrès dans l’organisation des grèves et les stratégies adoptées. Là encore, Honda Nanhai fournit un bon exemple. Les ouvriers des ateliers d’assemblage d’où est partie la grève ont réussi, au moyen d’affiches murales et de messages SMS, à mobiliser 1500 ouvriers de l’usine au point de complètement paralyser la production (…). 

Les ouvriers se sont également montrés très habiles dans la gradation des moyens d’action et dans la popularisation de leur action. Ils ont entamé le mouvement par une « promenade dans l’usine » (gongchang sanbu), pour éviter qu’une confrontation avec les autorités locales ne mette un terme prématurément à leur mouvement mais ont organisé une marche de cinq cents travailleurs au plus fort des négociations avec la direction.

Publicités

2 commentaires sur “Promenade dans l’usine du monde

  1. Le cas de Foxxon a donné un exemple à suivre et a révélé l’ampleur du problème.
    Les Chinois sont de mieux en mieux formés, la sous-traitance ne va plus les intéresser.
    J’ai parfois l’impression que les actuels donneurs d’ordres sont les seuls à ne pas s’en rendre compte !
    Cette « révolte » est globale. même si la télévision ne le rapporte pas, il existe de nombreuses tensions sociales et économiques dans ce vaste pays tenu par le parti communiste. Il est rapporté, depuis le scandale du lait frelaté au plastique que les gens protestent contre les discriminations ethniques, sociales, la corruption, les diverses formes de pollution. Il semble que le modèle ait fait long feu.
    Nous allons assister à des évolutions, douloureuses ou non, selon l’habileté des gouvernants.
    Il se peut que cela soit le deuxième réveil chinois, pour plagier Alain Peyrefitte …

    1. Exact. Les salariés en question sont de jeunes diplômés qui ne peuvent que s’opposer aux conditions de travail qu’on leur impose. On pense à la révolte des OS en France ou en Italie,dans les années 60. La Chine est en ébullition…et c’est une conséquence inattendue de la mondialisation, pour les dirigeants de ce pays

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s