Keynes l’européen

La semaine dernière, le brillant Emmanuel Todd nous expliquait sur les ondes que des abîmes d’anthropologie séparaient les allemands des français et autres espagnols.

Voici ce qu’en 1919, Keynes répliquait à ceux des européens qui se dressaient orgueilleusement sur leur petit tas national:

Pour celui qui a passé à Paris la plus grande partie des six mois qui ont suivi l’armistice, une visite à Londres, de temps à autre, était une étonnante expérience. L’Angleterre est toujours restée hors d’Europe. Elle ne remarque pas les agitations silencieuses de l’Europe. L’Europe est à côté d’elle et l’Angleterre n’est pas un morceau de sa chair, un membre de son  corps. Mais l’Europe forme un bloc compact : France, Allemagne, Italie, Autriche, Hollande, Russie, Roumanie et Pologne respirent à l’unisson. Leur structure, leur civilisation sont foncièrement une. Ensemble ces pays ont prospéré, ensemble ils ont été jetés dans une guerre en dehors de laquelle nous sommes économiquement restés (comme l’Amérique, mais à un moindre degré), malgré nos sacrifices et nos secours énormes ; ensemble ils peuvent succomber. C’est là que se trouve la signification destructive de la paix de Paris. si, à la fin de la guerre civile européenne, la France et l’Italie victorieuses abusent de leur pouvoir momentané pour détruire l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie à présent abattues, elles appellent aussi leur propre destruction, par suite des liens cachés intellectuels et économiques qui les attachent d’une façon si forte et si inextricable à leurs victimes.

J.M Keynes, Les conséquences économiques de la paix (1919).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s