58%

Atkinson, Piketty et Saez (2011) portent à notre connaissance qu’entre 1976 et 2007, le centième le plus riche de la population des Etats-Unis a capté 58% de la croissance du revenu national.

Le phénomène s’est aggravé entre 2002 et 2007, sous l’Administration Bush.

Cette déformation de la répartition du revenu  occulte le retard pris par 99% de la population américaine vis-à-vis de la France, en termes de croissance du niveau de vie:

Average real income per family in the United States grew by 32.2 percent from 1975 to 2006, while they grew only by 27.1 percent in France during the same period, showing that the macroeconomic performance in the United States was better than the French one during this period. Excluding the top percentile, average United States real incomes grew by only 17.9 percent during the period while average French real incomes — excluding the top percentile — still grew at much the same rate (26.4 percent) as for the whole French population. Therefore, the better macroeconomic performance of the United States and France is reversed when excluding the top 1 percent.

DG

Publicités

5 Comments

  1. Je relaie votre information sur mon blog.
    Je serais curieuse de connaitre les résultats d’une telle étude consacrée au cas français pour les 10 dernières années …
    Sans doute, devrais-je me contenter des travaux des sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot ?

  2. Merci.
    Sauf erreur de ma part, les auteurs de cet article ont mesuré l’écart entre les évolutions médianes et moyennes en France et aux Etats-Unis. Contrairement aux Etats-Unis, la différence est assez faible en France. Même si les inégalités s’accélèrent depuis 2005, les fruits de la croissance sont mieux répartis.
    Il existe une étude récente de l’OCDE qui indique qu’en France les 10% les plus riches ont le même niveau de vie que leurs homologues ailleurs dans le monde (les 10% les plus pauvres ont un niveau de vie supérieur de 25% aux pauvres des autres pays de l’OCDE). Mais, l’étude ne porte pas, il est vrai ,sur le centième ou le millième le plus riche.
    Quant au mode de vie des élites monétaires, les travaux des Pinçon sont beaucoup plus croustillants c’est certain!

  3. Le cas de la France est présenté par Camille Landais à la suite des travaux de T Piketty dans un papier à PSE Paris school of economics en juin 2007.
    « Les hauts revenus en France(1998-2006) : Une explosion des inégalités ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s