La montée du protectionnisme sud-sud

A mesure que les pays en voie de développement s’insèrent dans le commerce international, leur usage des protections temporaires validées par l’OMC (anti-dumping, droits anti subventions, clauses de sauvegarde) va s’intensifiant.

Depuis 1997, la part des importations affectée par ces mesures, en Inde, au Brésil, au Mexique ou en Turquie, a été multipliée par 5.

L’essentiel de cette guérilla se joue entre pays émergents et vise très souvent la Chine.

Pendant ce temps, au Nord, le taux d’utilisation des protections temporaires est resté stable.

Le rapport Nord/Sud s’est inversé.

On le voit, la mondialisation ne va pas sans susciter des réactions.

Toutefois, ces dernières ne remettent pas en cause l’orientation générale, qui tend vers plus d’ouverture.

DG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s