Todd a dit: la démographie sépare définitivement l’Allemagne de la France

J’écoutais ce matin  l’interview radio d’Emmanuel Todd  par Frédéric Bonnaud (04/08/11).

A chaque fois que Todd prend la parole, c’est pour délivrer une idée nouvelle, percutante et, le plus souvent, progressiste. C’est bien pour cela que je l’écoute.

Il était question des relations franco-allemandes, dont Todd a décidé qu’elles étaient condamnées à s’effilocher.

Démographe jusqu’au bout des ongles, Todd prend appui sur le marasme des naissances en Allemagne pour nous convaincre de nous tourner vers des pays au profil démographique plus proche du notre.

Et de citer le Maroc, l’Algérie et la Tunisie, ce qui ne manque pas de sel dans le contexte de frilosité identitaire que l’on sait.

Pour autant, le déclin de la population allemande est-il inscrit dans le marbre?

N’existe-t-il pas un potentiel de redressement?

La perspective déterministe arrange tellement notre Todd national qu’elle mérite examen.

En consultant les statistiques, on observe que l’évolution de l’Allemagne découle d’une faible natalité mais aussi d’une mortalité étrangement élevée.

Les taux de natalité  (nombre de naissances pour 1000 habitants) et de mortalité y sont respectivement inférieur de 2,4 points et supérieur de 0,8 points à la moyenne de l’UE des 27.

Pendant les 40 dernières années, il aurait suffi que l’Allemagne affiche un taux de mortalité identique à celui de la France pour que sa population (hors solde migratoire) reste stable, voire continue de progresser.

Le graphique ci-dessus permet de le vérifier.

Est-ce un dégât collatéral de la part qu’occupe l’industrie dans la production?

Existe-t-il d’autres causes, sur lesquelles les pouvoirs publics peuvent agir?

Notons qu’ avant la réunification, la natalité avait repris des couleurs.

J’attends que Todd nous éclaire sur les origines de la surmortalité allemande et qu’il nous donne quelques pistes d’action, plutôt que d’enterrer, avec un peu de désinvolture,  le partenariat franco-allemand.

DG

Publicités

2 commentaires sur “Todd a dit: la démographie sépare définitivement l’Allemagne de la France

  1. Pourquoi le taux de mortalité en Allemagne est plus élevé qu’en France ?

    Très simple. L’Allemagne fait 40 % de naissances en moins aujourd’hui qu’en 1960. Le pays vieillit rapidement. Les nombreuses personnes âgées décèdent sans être remplacées. Du coup, le taux de mortalité (pour 1000 habitants) ne peut que dépasser celui de la France qui fait plus d’enfants que l’Allemagne depuis maintenant 10 ans (alors que les allemands de la génération 1960 sont 50 % plus nombreux que les français). C’est mécanique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s