776 000

En 2009, 776 000 personnes ont acquis la nationalité d’un des 27 pays de l’Union Européenne.

Cela représente 0,15% de la population totale de l’UE.

C’est l’Angleterre qui accorde le plus volontiers sa nationalité (203 000 en 2009 contre 55 000 en 1999).

Ce pays intègre en son sein plus de 85% des Africains du Sud ou des Indiens qui obtiennent un sésame européen.

L’Angleterre accueille également une grande part des irakiens, des somaliens ou des zimbabwéens (entre 33 et 97%) qui, le plus souvent, sont des réfugiés particulièrement désireux d’acquérir la nationalité du pays hôte.

Cela se vérifie dans le tableau ci-dessus, où l’on constate qu’en 2009, plus de 8% des personnes originaires de ces trois pays et présentes sur le sol européen ont été naturalisées. Pour l’ensemble de l’UE, le taux moyen de naturalisation était de 2,5%.

Parmi tous les impétrants,  135 000 sont devenus français, soit 0,2% de la population qui réside sur notre sol.

Même si depuis six ans notre pays naturalise de moins en moins de personnes (169 000 en 2004), il reste le second pays d’accueil en Europe.

Si l’on compare le degré d’aisance avec lequel un étranger obtient la nationalité locale (graphique ci-dessus), on constate que la France accorde autant de facilités que les Etats-Unis.

DG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s