Matières premières trop chères?

Il faut nuancer le rebond actuel du coût des matières premières.

Hors pétrole et relativement à l’indice des prix des biens manufacturés, le pic de 2007 n’a rien d’exceptionnel, eu égard au siècle écoulé.

Le graphique montre que les cours ont réagi plus fortement aux phases de crise économique (après 1914 et début des années 80) qu’aux périodes de croissance.

La tendance se poursuit puisque, tirée par les pays émergents, la croissance mondiale a fait décoller le cours du riz, du cacao ou du cuivre avec retard et sans remettre en cause 90 ans de déclin.

Trop chères en ces temps de disette salariale, les matières premières n’en restent pas moins  sur leur trend baissier.

On aimerait que l’étude de José Antonio Ocampo et Maria Angela Parra soit réactualisée pour enregistrer l’impact de la présente récession.

DG

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s