Bonne gouvernance profite à ses voisins

Un pays ne se rend pas aimable par la seule beauté de ses paysages ou la précision de sa langue.

Il y faut d’autres ingrédients, comme le droit d’expression, une justice indépendante, une maréchaussée qui inspire confiance ou bien encore de l’équité dans l’attribution des contrats publics.

Toutes ces choses confortent non seulement le développement économique de chaque pays, mais également celui de ses voisins.

Comment se fait-il que les bienfaits d’une bonne gouvernance traversent les frontières?

Le papier de Maarten Bosker et Harry Garretsen (signalé par Elisa Dienesch) nous livre  quelques pistes:

  • Un effet d’entrainement: la prospérité aux frontières nourrit les échanges de produits, de personnes et de capitaux; un voisinage en proie à la guerre nuit à la stabilité économique et politique.
  • Un effet d’émulation:  un voisin qui dispose d’institutions de qualité est une source d’inspiration, un modèle sur lequel on aime à régler son pas.
  • Un effet d’amalgame: la mauvaise réputation financière d’un pays risque de ternir celle de ses voisins, lorsque  les investisseurs,   en manque d’information, restent sur leurs gardes.
Le graphique ci-dessous  nous permet d’évaluer ces effets de voisinage. Chaque pays est représenté en fonction de son score en matière de gouvernance (la valeur de l’ index rule of law, en 2000, est reportée sur l’axe horizontal) et de celui de ses voisins immédiats (axe vertical).
Trois constats:
  • Les pays qui se conforment au climat institutionnel de leur voisinage ont tendance à se regrouper autour de la diagonale. Cet effet d’agglomération est discontinu. Il s’exerce de préférence aux valeurs extrêmes, c’est-à-dire pour le meilleur (Portugal/ Espagne) et pour le pire (RDC/Ouganda, Egypte/Lybie).
  • Au dessous de la diagonale, on repère les pays dont la gouvernance est meilleure que celle de leurs voisins. C’est le cas d’Hong Kong ou de la Corée du Sud, vis-à-vis de la Chine, ou encore de la Jordanie vis-à-vis de l’Irak.Tous ces pays perdent un peu en bien-être et, dans une certaine mesure, travaillent pour leurs voisins, du moins, tant que leur attitude ne sert pas d’exemple.
  • En 2000, la France était légèrement au dessus de la diagonale. Jouait-elle les passagers clandestins vis-à-vis de la Belgique ou de l’Allemagne? Espérons que de réformes de la garde à vue en amélioration des règles administratives, notre pays s’est conformé aux meilleures pratiques de ses partenaires européens.
DG
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s