Ode à Todd

On connait les critiques économiques d’Emmanuel Todd à  l’encontre de la mondialisation.

La discussion qu’il a eue le 23 mai dernier sur France 3 avec le conseiller élyséen Henri Guaino a permis de révéler les grandes lignes du volet politique de sa contestation.

Pour résumer,  Todd brocarde le pseudo volontarisme de l’actuel Gouvernement auquel il reproche son suivisme allemand et  son keynésianisme pour riches (sauvetage des banques,  allégements fiscaux).

Todd y voit la conséquence directe du renoncement à maîtriser la mondialisation.

Sans le savoir, le démographe reprend la thèse d’un économiste: Dani Rodrik.

Ce dernier explique que les excès de la  globalisation obligeront à renoncer à la démocratie ou  à la souveraineté nationale.

Le trilemme de la mondialisation se résoudra soit par la victoire des marchés, soit par celle d’une gouvernance globale.

Comme aucune de ces issues ne lui semble réaliste, Rodrik préconise une globalisation modérée et maîtrisée.

Todd pose le débat, mais il le fait avec la malice d’un gosse qui prononce des mots qu’il sait tabou (protectionnisme, retour au franc)

Il gagnerait à s’inspirer des principes pour un nouvel ordre économique, que propose Dani Rodrik.

DG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s