Les beaux jours de la relocalisation

Extension des usines Chiron (Etats-Unis, avril 2011)

L’année dernière, le fabricant américain de freesbees et de hula hoop Wham O a rapatrié la moitié de sa production depuis le Mexique et la Chine, en raison de l’envolée des coûts d’acheminement de ses containers. Chez Chiron, on se félicite de l’extension des usines aux Etats-Unis et l’on parie sur le fabriqué en amérique.

Avec la montée des salaires  dans les pays émergents (+17% par an en Chine), la dépréciation du dollar et le renchérissement  des frais de transport, il deviendra de plus en plus intéressant de relocaliser les unités productives au bercail.

C’est ce que prédit le Boston Consulting Group, qui annonce un renouveau industriel aux Etats-Unis d’ici 2015.

Cependant,  la fin du made in China aura un coût social.

Le re-shoring des industries se nourrit de la stagnation des salaires aux Etats-Unis et les syndicats sont prêts à de nombreuses concessions pour ramener les usines à domicile.

DG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s