12%

Depuis un an, les producteurs européens de papier ont multiplié les plaintes contre leurs concurrents chinois.

12%, c’est le taux maximum des droits compensateurs (antisubvention) que l’UE appliquera pendant cinq ans aux importations de papier glacé chinois.

Ces tarifs se doublent de droits antidumping (de 8 à 35%), auxquels la Chine répliquera, à n’en pas douter.

Les autorités de ce pays affirment de pas soutenir leurs firmes et ont riposté par des droits antisubvention d’un montant similaire, appliqués aux exportations européennes d’amidon.

Même si les producteurs italiens, espagnols ou belges font face à une pression concurrentielle croissante, le montant des exportations chinoises (130 millions d’euros) reste modeste.

La décision de l’UE est stratégique.

C’est la première fois que l’UE associe tarifs antisubvention et antidumping à l’encontre de producteurs chinois spécifiques.

En portant le débat sur le terrain de la concurrence déloyale et non celui de la sous évaluation du Yuan, l’UE cherche à ne pas diviser ses Etats-membres.

Comme l’explique le New York Times, beaucoup de pays européens voient leur déficit commercial se creuser vis-à-vis de la Chine, alors que l’Allemagne enregistre un excédent.

Au passage, les sanctions de l’UE amélioreront les relations commerciales avec  l’Afrique du Sud, pays exportateur de papier qui avait déposé plainte contre la Chine et pourrait bénéficier de ses mésaventures.

DG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s