L’état des dépenses sociales en Europe

En 2008, la société française consacrait 30,8% de son PIB à la protection sociale.

Même si cette part est en recul de 0,6 points par rapport 2005, il s’agit bien d’un record.

Rapportées au nombre d’habitant, ces dépenses nous placent au 6ième rang européen. Les pays qui font mieux (ou pire, selon les goûts) sont de petites économies à haut niveau de vie et très dépendantes du commerce extérieur.

La note statistique d’Antonella Puglia (Eurostat) précise que cela se traduit par une forte responsabilisation des entreprises (les charges sociales  pèsent 7 points de plus que la moyenne européenne) et une importante proportion de prestations  sous conditions de ressources (graphique ci-dessous).

Depuis 2001, les dépenses sociales par habitant ont progressé à un rythme annuel moyen identique à celui de l’UE des 27 (1,7%).

Il en va tout autrement à l’Est de l’Europe.

De la Roumanie à l’Estonie, en passant par la Bulgarie et la Lithuanie, les dépenses sociales à caractère obligatoire ont augmenté de plus de 10% par an.

DG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s