Des cailloux contre du pain

"Les économistes donnent souvent des cailloux aux praticiens qui demandent du pain" J. Robinson (1933)

Très prochainement et à intervalle plus ou moins régulier, je chausserai les lunettes de l’économiste Joan Robinson (1903-1983) afin de brosser un tableau, à sa façon, de l’actualité économique internationale.

Il y a peu, je me  suis rendu compte  que certains propos (bien sentis, comme d’habitude) de Paul Krugman étaient du Robinson revival.

Il est vrai que l’économiste britannique était une hérétique, qui lisait Marx et commençait ses cours de micro-économie par le cas du monopole.

En attendant, deux pistes de lecture:

Robert A. Blecker,  Global keynesianism versus the new mercantilism: international economics after Joan Robinson,  (2003).

Peter Dorman, Pourquoi la théorie internationale du commerce n’est pas une théorie du commerce international-Une confirmation du scepticisme robinsonien, 2001.

Denis Gouaux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s